6 ans de conflit en Syrie : Développement et Paix – Caritas Canada souligne l’importance des travailleurs et des partenaires sur le terrain

15 mars 2017

En ce 15 mars 2017, jour tristement célèbre qui marque le sixième anniversaire du conflit en Syrie, nous souhaitons souligner le travail remarquable de nos partenaires sur le terrain et des travailleuses et travailleurs humanitaires en Syrie et dans les pays avoisinants, qui œuvrent sans relâche afin d’apporter soutien et dignité aux personnes dans le besoin. Notre travail auprès des populations trouve un sens grâce à leur présence sur le terrain, à leur courage et leur persévérance, et pour cela nous leur disons MERCI.

Avec plus de 13,5 millions de personnes en besoin d’aide humanitaire, 6,3 millions de déplacés internes et 5 millions de personnes ayant trouvé refuge dans les pays voisins, il s’agit de la plus grande crise humanitaire au monde depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Le contexte dans lequel nous mettons en œuvre nos programmes est marqué par une grande instabilité. En raison de l’insécurité ambiante, nos partenaires ont souvent été obligés de suspendre leurs activités et leurs services au moment précis où les populations en avaient le plus besoin.

Malgré ces contraintes, notre réseau de partenaires locaux, régionaux et internationaux, continue de faire une différence pour les populations auprès desquelles nous travaillons.

C’est pourquoi en cette journée, nous souhaitons rendre hommage à ces femmes et ces hommes sur le terrain qui, malgré les obstacles quotidiens, continuent d’apporter assistance et réconfort à des milliers de familles.

À Développement et Paix, tout comme dans notre réseau Caritas, nous croyons qu’en Syrie : La paix est possible, mais pour y arriver, nous devons toutes et tous poser un geste.

À tous ceux et celles qui ont appuyé notre travail depuis six ans, par leurs dons ou par leur engagement, nous disons merci! Et enfin, nous remercions également le gouvernement du Canada pour sa confiance envers notre organisme et pour le soutien financier qu’il apporte à nos programmes dans la région.

Hymne à la joie en Syrie

Les enfants perdus d’Alep

 


Voici quelques exemples de projets que nous avons menés avec nos partenaires au courant de l’année afin de répondre aux besoins des personnes touchées par le conflit en Syrie et dans les pays limitrophes.

Les Centres Darna – Autonomisation économique des femmes

 Centres Darna – Idlib, Syrie - Atelier de couture

Les six années de guerre et de déplacements ont profondément transformé les rôles et les responsabilités propres à chacun des sexes, et ce, aussi bien en Syrie que dans les pays voisins. Avant la crise syrienne, la participation des femmes à l’économie était relativement faible (estimée à 22% en 2010). Toutefois, dans le contexte de la guerre, les femmes syriennes, tout en continuant à s’occuper des enfants et des autres membres de la famille nécessitant une attention particulière, ont aussi veillé à ce que les besoins fondamentaux de leur famille soient satisfaits en participant à des activités génératrices de revenus.

Nous aidons les femmes d’Idlib à devenir résilientes en veillant à ce qu’elles disposent des outils nécessaires pour saisir les opportunités d’emploi qui s’offrent à elles. Les Centres Darna que nous appuyons offrent de la formation professionnelle en couture, des cours d’alphabétisation et d’informatique et une aide psychosociale à 1500 femmes.

Lisez les témoignages des deux participantes des Centres Darna

Hannan
Loubna

Dans le cadre de notre campagne Syrie: La paix est possible, le Comité permanent des affaires étrangères et du développement international a reçu le témoignage de Rand Sukhaita, directrice des Centres Darna à Ottawa le 9 mars. Rand a eu l’occasion de souligner le travail extraordinaire des femmes en Syrie, qui œuvrent dans la construction de leurs communautés et agissent dans la construction de la paix. Vous pouvez télécharger son témoignage ici.


 

Assistance médicale

 Clinique d’assistance médicale mobile, Liban

La situation dans laquelle se trouvent les réfugiés syriens au Liban demeure très préoccupante, surtout au plan de la santé. Bénéficiant d’un accès très limité au système de santé libanais, les réfugiés doivent souvent s’en remettre à l’aide humanitaire pour recevoir des soins médicaux. Grâce au soutien du gouvernement canadien, nous avons appuyé un projet offrant des soins de santé primaires et secondaires, ainsi qu’une aide psychosociale à 21 000 réfugiés syriens et irakiens. Une équipe de professionnels de la santé travaille à ce projet et gère sept cliniques établies dans différentes régions du pays, ainsi que deux cliniques mobiles permettant de rejoindre à la fois les réfugiés et les populations vulnérables des régions plus éloignées. L’année dernière, nos partenaires ont dispensé des soins préventifs et curatifs à 21 000 réfugiés, dans le cadre de 81 000 consultations médicales, en accordant une priorité aux femmes et aux enfants.

 

 

Donnez maintenant

Après six ans à travailler dans des conditions extrêmement difficiles, les travailleurs humanitaires sont épuisés. En cette période de Carême de partage, offrons leurs l'aide et le réconfort dont ils ont tant besoin et unissons nos voix à des milliers d'autres pour dire haut et fort qu'en Syrie, la paix est possible.