Territoires palestiniens

Tabs

Notre réponse

Développement et Paix agit en solidarité avec le peuple de Palestine depuis de nombreuses années et a toujours répondu aux crises humanitaires qui ont affecté cette population.

Depuis le retour de la violence dans la bande de Gaza en 2014, Développement et Paix travaille avec Caritas Jérusalem pour fournir du matériel médical, du carburant et d’autres biens de première nécessité qui font grandement défaut. De nombreuses maisons et autres infrastructures ont été détruites, et Développement et Paix travaille avec le Catholic Relief Services (CRS) et le gouvernement canadien pour réparer et préparer ces maisons pour l’hiver, particulièrement celles des plus pauvres et des plus vulnérables.

Palestinian Territories Citation

“Sans cette aide, nous n’aurions même pas l’ombre d’un toit sur notre tête." nous dit Abu Hussein, dont la maison a été détruite durant la guerre de Gaza de 2014. Photo de Caroline Brennan/CRS

Développement et Paix appuie aussi la Société de Saint-Yves qui travaille en Cisjordanie sur les violations des droits humains que subissent les Palestiniens, particulièrement ceux qui ont été chassés de leurs terres pour la construction du mur de séparation entre Israël et les Territoires palestiniens.

L’envergure et la durée de ce conflit nécessitent une réponse régionale qui mette l’accent sur la construction de la paix et la dignité humaine. Développement et Paix soutient des organisations régionales qui travaillent auprès des communautés locales afin de promouvoir la tolérance et créer des espaces de dialogue qui permettront à la paix de s’enraciner.

 

Nos domaines d'action

Aide humanitaire icon

Aide humanitaire

Paix et réconciliation icon

Paix et réconciliation

 

La situation

Depuis que l’État d’Israël a été créé en 1948, déplaçant des millions de personnes, des générations de Palestiniens ont continué de vivre comme des réfugiés. Il y a aujourd’hui près de cinq millions de réfugiés palestiniens au Moyen-Orient. Près d’un tiers d’entre eux vivent dans 58 camps en Jordanie, au Liban, en Syrie, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie; les autres vivent dans des villes près de ces camps. Les conditions sociales et économiques dans les camps, ainsi que dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, sont très précaires : une forte densité de population, une grande promiscuité et des infrastructures inadéquates, tels les routes et les égouts.

Depuis des décennies, les flambées de violence récurrentes à Gaza et en Cisjordanie ont causé la destruction massive d’infrastructures, des coupures d’électricité et d’eau et traumatisé gravement la population, et ce, encore récemment, en août 2014. Cette reprise des combats a de nouveau causé le déplacement de plus de 100 000 personnes et détruit des écoles et des hôpitaux. Les embargos sur les Territoires palestiniens empêchent les populations affectées de se relever de ces événements, les laissant dans un état permanent de crise humanitaire.

La construction d’un mur de séparation entre Israël et les Territoires palestiniens vient encore aggraver les conditions de vie déjà précaires des Palestiniens. Plusieurs ont été chassés de leurs terres, ils n’ont plus accès à un travail et leur liberté de mouvement a été lourdement réduite.

Nouvelles
Canadian ambassador inaugurates new Caritas Jordan centre
6 décembre 2016

Caritas Jordanie vient d’ouvrir un nouveau centre pour les personnes réfugiées, avec l‘appui de Développement et Paix – Caritas Canada et du gouvernement canadien.

Solidarité avec le peuple de Palestine
29 novembre 2016

Développement et Paix a soutenu la production du documentaire Open Bethlehem en solidarité avec le peuple des territoires palestiniens. Ce documentaire met en lumière les impacts de la construction du mur ...

8 août 2014

Développement et Paix se joint au pape François et à toutes celles et ceux qui demandent l’instauration d’une paix durable au Moyen-Orient, basée sur la justice, la reconnaissance des droits et de la dignité humaine de chacun, ainsi que sur la sécurité réciproque.

6 août 2014

Alors que s’amorce un cessez-le-feu de trois jours entre les forces israéliennes et le Hamas, il y a espoir que cette suspension des hostilités puisse mener à une paix plus durable. Dans le cadre de la trêve, les deux parties entreront dans des pourparlers de paix en Égypte dans les prochains jours.

1 août 2014

Depuis début juillet, près de deux millions de Palestiniens à Gaza et en Israël sont pris dans une guerre dévastatrice.

Les gens n’ont pas d’endroit sûr où se cacher quand les bombes pleuvent sur cette petite étendue de terre densément peuplée qu’est Gaza. Ils voient leurs enfants massacrés, leurs quartiers rasés et tout espoir d’un avenir paisible réduit en cendres.

Ressources

Bethléem, Ville ouverte

Développement et Paix a appuyé la production du documentaire Open Bethlehem pour mettre en lumière les impacts de la construction du mur de séparation sur cette ville symbole de diversité religieuse et culturelle. Ce film est l’histoire d’un retour aux sources pour la cinéaste, Leila Sansour, à sa ville natale, qui est en train d’être divisée en deux par le mur de séparation. Le film raconte une décennie dans la vie de Bethléem, révélant une ville d’une beauté étonnante qui lutte pour sa survie.

Bethléem, Ville ouverte est à la fois un film et une organisation qui tente de mobiliser les gens à l’échelle mondiale pour garder la ville de Bethléem ouverte.

Vous pouvez louer le film en ligne sur Vimeo

 

Organisez un visionnement de ce film dans votre communauté, à votre paroisse, ou dans votre école!

Contactez la personne animatrice de votre région pour emprunter ou avoir une copie du DVD.
Open Bethlehem Discussion Guide

Développement et Paix vous invite d’utiliser ce guide de discussion, qui a été préparé pour accompagner le visionnement du film Bethléem, Ville ouverte.
Téléchargez la guide de discussion

 

Le projet Open Bethlehem vous invite à en apprendre davantage sur la situation de la cité ancienne de Bethléem et à œuvrer pour faire de Bethléem une ville ouverte : www.openbethlehem.org.