Cambodge

Onglets

Programme

Émergeant de dizaines d’années de conflit et de violence répressive, le Cambodge s’efforce de se reconstruire, d’édifier une paix durable et d’échapper à la pauvreté. Notre programme dans ce pays touche le contrôle des ressources naturelles, la participation citoyenne et d’autres questions, comme les expulsions forcées des populations les plus vulnérables.

L’appui à l’essor des organisations de la société civile est notre véritable fer de lance au Cambodge. Celles-ci, trop peu nombreuses et dont les capacités en termes de ressources humaines sont limitées, doivent être renforcées. Nous appuyons la formation de partenariats et l’émergence d’un réseau concerté des organisations de la société civile œuvrant dans une multitude de domaines tels que l’agriculture biologique, les droits de la personne, l’équité de genre, etc.

Le travail de nos partenaires sur le terrain permet à des milliers de Cambodgiens de se prendre en main, d’améliorer leur statut social, de revendiquer leurs droits et d’avoir accès à une meilleure éducation civique et sanitaire.

Partenaire(s)

Développement et partenariat en action (DPA)

Le DPA transforme les vies des personnes qu’il rejoint. Dans le village de Prey Veng au Cambodge, Nop Ponleu, un jeune garçon de 6 ans, est heureux. Tôt ce matin, il se prépare à marcher les deux kilomètres entre sa maison et sa nouvelle école dans le village voisin, Prey Yav. Il entre enfin à l’école primaire. Son rêve devient réalité. Grâce à l’ouverture d’une école maternelle dans son propre village il a pu être accepté au primaire. Cette école fut construite par Développement et partenariat en action (DPA) qui fournit aussi le matériel scolaire et assure la formation des professeurs et des parents.

Nop Ponleu vit dans une petite maison faite de bois et de tôle avec ses parents, ses deux sœurs, une grand-mère et une tante. Les parents de Ponleu sont fiers de leur fils. Ils sont agriculteurs et ont aussi bénéficié d’ateliers de formation offerts par DPA sur la culture organique du riz. Même s’ils vivent toujours sans électricité, leurs conditions de vie s’améliorent petit à petit. DPA a aidé à mettre en place des canalisations et des bassins de réserve d’eau afin de faire face aux périodes de sécheresse. Lors d'inondations, DPA distribue des sacs de sable. Les effets des changements climatiques ne sont plus aussi terribles qu’avant.

Forum des ONG sur le Cambodge

Le Forum des ONG a pour objectif de regrouper des organisations gouvernementales en une plateforme de plaidoyer cohérente sur les questions de développement. L’organisation dirigée par ses 80 membres se veut à la fois un carrefour d’information, un forum de discussion et un lieu de création de campagnes de plaidoyer et de participation à des consultations gouvernementales. Sa raison d’être est de donner aux pauvres l’accès à leurs droits et de mettre en lumière l’impact des processus de développement et de l’évolution économique, sociale et politique sur les Cambodgiens.

Le Forum des ONG dirige des programmes sur le développement, la terre et l’environnement. Il fait la promotion de l’efficacité de l’aide, des droits des minorités pour les communautés autochtones, de l’agriculture durable, de la réduction des pesticides, du droit au logement et des droits communautaires, en particulier en lien avec le développement hydroélectrique.

Dernières nouvelles
17 janvier 2014

Le Cambodge a été marqué ces dernières semaines par des violences à répétition. En proie à une grave crise politique, le climat social du pays se détériore et ces derniers jours en particulier, une répression de l’armée a entrainé la mort de manifestants pacifiques.

Lien de modification:
13 février 2013

La communauté autochtone Phnong dans le village de Gati, au Cambodge, a longtemps vécu dans l’insécurité. En tant que minorité ethnique, ils ont peu de droits et vivent dans la crainte d’être expulsés de leurs terres et de perdre leur mode de vie traditionnel.

Lien de modification:
13 février 2013

Historiquement, les communautés autochtones ont été les premières à vivre sur un territoire donné. Toutefois, dans la plupart des régions du monde elles sont souvent les dernières à faire reconnaître leur droit de propriété. Les communautés autochtones du Cambodge ne le savent que trop bien.

Lien de modification:
2 mars 2012

J’ai eu le privilège aujourd’hui, comme quelques autres de mes collègues, de passer une heure en compagnie de Vénérable Sovath, un moine cambodgien qui dérange les autorités de son pays.

Lien de modification: