Madagascar

Tabs

Notre programme

Notre programme à Madagascar vise à renforcer la participation de la population à la construction d’un État de droit à travers des activités de formation, d’éducation civique et par la mise en réseau d’organisations locales. Nous appuyons la mobilisation des citoyens à la résolution de problèmes locaux et leur participation à la mise en place d’une véritable politique de décentralisation.

Madagascar

« Depuis l’arrivée de la mine, je n’ai vu aucune amélioration du niveau de vie de mes enfants et petits-enfants. Au contraire, nous nous appauvrissons de jour en jour, car la mine nous interdit d’étendre nos champs. ». Monsieur Rakotoarimanana, le chef du village d’Ambohibary (district de Moramanga).

Dans le but d’assurer une répartition équitable des richesses, Développement et Paix appuie également la participation des communautés à la gestion des ressources naturelles du pays et l’accès des populations les plus pauvres aux bénéfices tirés de l’exploitation minière.

Enfin, nous appuyons des partenaires qui œuvrent à la défense des droits fonciers des petites agricultrices et des petits agriculteurs et soutenons des groupements de paysans afin de leur permettre d’augmenter leur production agricole.

 

Nos domaines d'action

Démocratie et participation citoyenne icon

Démocratie
et participation citoyenne

Ressources naturelles icon

Ressources naturelles

Alimentation icon

Alimentation

Justice écologique icon

Justice écologique

 

La situation

La grande île compte plus de 20 millions d’habitants. Huit personnes sur dix vivent avec moins d’un dollar par jour alors que le pays dispose d’importantes ressources naturelles (saphir, bois de rose, nickel, cobalt, pétrole, etc.).

Des élections libres et transparentes se sont tenues en 2013, après une grave crise qui perdurait depuis 2009 et qui s’est dramatiquement répercutée sur les conditions de vie de l’immense majorité de la population. Aussitôt arrivé au pouvoir, le président de transition, Andry Rajoelina a lancé des appels aux investisseurs étrangers pour la relance de l’économie du pays, appels dirigés en premier lieu aux compagnies minières et pétrolières qui ont depuis repris des activités de prospection.

En 2014, le pays a retrouvé une stabilité institutionnelle grâce à l’élection d’Hery Rajaonarimampianina, ex-ministre des Finances de l’ancien pouvoir de transition. Malgré une économie faible et un taux de chômage très élevé, l’agriculture demeure le secteur clé de l’économie malgache et fait vivre plus de 70% de la population.

Nouvelles
Rija Andriarinosy (à droite) lors de son passage à Matane, en compagnie de Thérèse Sagna et Denis Vaillancourt, membres de la région de Matane. Photo Brigitte Dubé
8 mai 2014

C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le décès de Rija Andriarinosy, directeur général du Conseil de Développement d’Andohatapenaka (CDA) à Madagascar, à la suite d’un accident vasculaire cérébral.

11 octobre 2013

La famille Rakotoarimanana vit à Ambohibary, un village situé dans le district de Moramanga, à Madagascar. Le village est entouré de forêts naturelles riches en biodiversité, et la passion de la nature s'y transmet de génération en génération. Le père est le chef de fonkontany, c’est à dire le chef du village et s’occupe de la gestion des affaires courantes de la vie de la communauté.

9 octobre 2013

L’accès à la terre et la défense de l’environnement sont des sujets majeurs à Madagascar. Les Malgaches sont de grands cultivateurs et comptent parmi les plus grands riziculteurs du monde. Il y a sur la Grande Île environ 14 000 paysans qui pratiquent la riziculture sur des terres irriguées à environ 250 km de la capitale Antanarivo.

Des enfants souriants en train de jouer au CDA.
17 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

L’éducation est l’un des moyens les plus efficaces pour sortir les personnes les plus vulnérables de la pauvreté. Le Conseil de Développement d‘Andohatapenka (CDA) a créé une école primaire qui accueille environ 650 élèves et dont la grande majorité vit dans le quartier pauvre d’Andohatapenka. Les élèves suivent des cours de mathématiques, de langues (français et malgache), d’éducation civique et d’instruction religieuse. Les élèves déjeunent tous les midis à la cantine du CDA et pour la majorité d’entre eux, il s’agit du seul repas de la journée.

Les stagiaires sont attentifs aux propos de la sage-femme.
11 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

J’aimerais aujourd’hui vous parler du Conseil de Développement d‘Andohatapenka (CDA), un partenaire de Développement et Paix établi depuis 1987 dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale, Antananarivo. L’action du CDA s’articule autour de quatre axes d’intervention : la santé, l’éducation, la justice et l’accès à emploi.

10 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

L’une des choses qui était importante pour moi durant ce voyage était d’en apprendre davantage sur les notions de charité et de justice. Je viens tout juste de terminer mes études secondaires et j’ai beaucoup d’amis et de camarades de classe qui ont choisi de préparer un voyage humanitaire afin de proposer leur aide à des orphelinats ou de bâtir une école dans un village défavorisé. Je ne cherche pas à critiquer leurs efforts mais je préfère travailler du côté de la justice. Je souhaite m’engager auprès de gens qui veulent non seulement rectifier une situation injuste mais qui réfléchissent également aux causes de cette situation et qui cherchent une solution durable pour l’avenir. C’est la raison pour laquelle je suis fière de m’engager aux côtés d’un organisme tel que Développement et Paix.

6 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

Aujourd’hui, nous sommes allés à la messe en compagnie du personnel du centre du Conseil de développement d’Andohatapenka (CDA). Étant originaire des Prairies canadiennes, mon expérience du bilinguisme se résume généralement à l’usage de deux langues : l’anglais et le français. J’ai vécu un véritable choc culturel ! Ici, à Madagascar, le bilinguisme se traduit par l’utilisation du malgache avec un peu de français ! J’aime ça.

4 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales. Dans les semaines à venir, ils visiteront des organisations locales soutenues par Développement et Paix et partageront avec nous le récit de leur visite et de leurs expériences.

Mardi 28 mai. C’est à 22h15 que l’avion de Paris atterrit à Antananarivo. Une fois l’ensemble des formulaires remplis à la douane, nous sommes enfin libres de partir à la rencontre de nos hôtes, le Conseil de développement d'Andohatapenaka (CDA). Madame Julie, en charge de nous accueillir, nous dirige vers trois voitures qui nous amènent au centre. Trois, peut être quatre observations initiales suffiront pour ce soir.

3 juin 2013

Des membres de Développement et Paix effectuent actuellement un voyage de solidarité à Madagascar, en compagnie de deux animatrices régionales.

7 décembre 2012

Située dans l’océan Indien à l’est du continent africain, Madagascar est l’une des îles les plus grandes du monde. « L’île-continent » comme on la désigne souvent compte plus de 20 millions d’habitants dont près de la moitié ont moins de 16 ans. Environ 60 % de la population vit avec moins de 1 $ par jour et seulement 50 % de la population a accès à l’eau potable.

28 juin 2012

En février dernier, deux cyclones, le cyclone tropical intense Giovanna et le cyclone tropical modéré Irina, ont frappé l’île de Madagascar, causant d’importants dégâts. Selon le bilan officiel, on comptait 111 personnes décédées, 299 blessées, 3 disparues, 332 204 sinistrées, et 55 060 personnes déplacées.

24 janvier 2012

Évêque de Gaspé, Mgr Jean Gagnon a participé à la fin de l'année 2011 à un séjour de solidarité à Madagascar auquel ont participé des membres de Développement et Paix. Il a partagé quelques notes de son voyage aux lecteurs et lectrices de L'Église de Gaspé, le bulletin de son diocèse.

Photos

Expo photo - Photo exhibition 2013

Vidéos