La souveraineté alimentaire passe par les femmes

6 mars 2015

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, Développement et Paix tient à souligner le rôle fondamental que jouent les femmes dans la sécurité et la souveraineté alimentaire.

Les femmes représentent 50 % de la main-d’œuvre agricole dans les pays du Sud, et sont responsables de la moitié de la production alimentaire mondiale*. Dans les zones rurales, ce sont surtout elles qui prennent en charge les semis et le travail assidu de désherbage au quotidien. Elles s’occupent ensuite de la récolte et vendent les surplus au marché.

Cependant, leur rôle essentiel dans la production de la nourriture au niveau mondial n’est pas reconnu. Elles font face à de nombreux obstacles : il est plus difficile pour elles que pour les hommes d’accéder à la terre, aux semences, aux engrais, à la formation, à du soutien financier et aux outils agricoles. En Afrique, elles produisent 80 % des aliments de base, mais ne possèdent que 1 % des terres*.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le soutien aux agricultrices est la meilleure stratégie dans la lutte contre la faim et la pauvreté dans le monde. Les recherches confirment que lorsque le revenu de la famille est géré par les femmes, la santé et la nutrition des enfants s’améliore*.

Les groupes et organisations soutenus par Développement et Paix travaillent à ce que les femmes puissent bénéficier des mêmes droits et aient accès aux mêmes biens, services et possibilités que les hommes.

Développement et Paix exprime sa solidarité et sa reconnaissance à toutes les femmes qui travaillent jour après jour à construire un monde plus juste, où leur contribution à la société est reconnue et valorisée au même titre que celles des hommes.

Dans le cadre de notre campagne Carême de partage, nous invitons les Canadiennes et Canadiens à manifester leur solidarité entre autres avec les petites agricultrices familiales qui cultivent la terre pour nourrir leur famille, leur communauté et le monde.

*Sources : Programme alimentaire mondial et FAO


Parce qu'on sème... on donne!

Donnez généreusement à la campagne Carême de partage.