Silvia

Les FEMMES ont la terre à cœur au Paraguay

Silvia Rodríguez

« Il y a beaucoup d’injustices au Paraguay et il est triste de voir tant de gens sans accès aux nécessités de base, particulièrement ceux qui n’ont pas de terre. Le travail de Decidamos est très important, car il nous offre des formations afin que nous puissions défendre nos droits. Je souhaite qu’il y ait des terres pour tout le monde, que les femmes soient libres, qu’elles aient la liberté de s’organiser et de défendre leurs droits, qu’elles continuent de lutter et qu’elles ne se fatiguent jamais, pour leur bien et pour le bien de toutes les femmes du monde. »

 

Silvia Rodríguez est une productrice agricole et secrétaire de l’AMUCAP, un organisme dans lequel elle est impliquée depuis ses tout débuts. La plus grande partie de son temps est dédiée à l’AMUCAP et aux réunions avec les membres qui travaillent les potagers.


Description du partenaire : Decidamos

Le travail de Développement et Paix – Caritas Canada est essentiel dans le contexte actuel du Paraguay, où l’expansion des monocultures de soja va de pair avec une concentration accrue des terres agricoles entre les mains d’une minorité. Une majorité de petits propriétaires terriens ne possédant pas de titres fonciers en bonne et due forme, ceux-ci se voient expulsés de leur terre et forcés à migrer vers les centres urbains, d’où une augmentation de la pauvreté. L’action de notre partenaire Decidamos a pour objectif de renforcer les organisations paysannes afin qu’elles soient en mesure de promouvoir une agriculture familiale respectueuse de l’environnement et de faire valoir leurs droits auprès des autorités. Silvia Rodríguez est membre de l’AMUCAP (Association de femmes paysannes et populaires de Caaguazú), une association soutenue par notre partenaire Decidamos. Fondée en août 2015, l’AMUCAP rassemble des paysannes autochtones du sud-est du Paraguay qui militent pour une société basée sur la justice sociale, tout en faisant la promotion de la souveraineté alimentaire et de l’agriculture biologique. Grâce au travail de plaidoyer que les femmes de l’AMUCAP ont mené auprès des autorités municipales, ces dernières ont autorisé la tenue de foires agricoles qui permettent aux femmes de vendre leurs récoltes et de recevoir un revenu hebdomadaire.

Saviez-vous que : 

L’AMUCAP rassemble des femmes

de plus de 120 familles paysannes et autochtones.

18 foires agricoles

ont été organisées depuis le début du projet.

Donnez

Appuyez les femmes du Paraguay dans leurs revendications pour une société basée sur la justice sociale.