10 000 déplacés syriens reçoivent de l’aide pour braver un hiver rigoureux

27 janvier 2017
aide d’urgence à 10 000 déplacés d’Alep-Est

Depuis la levée du siège à Alep-Est le mois dernier, le froid a fait des ravages sur les quelque 50 000 Syriens restés à Alep-Est, qui ont cherché refuge dans des abris temporaires ou des bâtiments gravement endommagés, et qui n’ont pas accès à l’eau potable, à de la nourriture adéquate ou à l’électricité.

Avec l’aide de son partenaire de longue date, le Service Jésuite des réfugiés (JRS), Développement et Paix – Caritas Canada a fourni une aide d’urgence à 10 000 déplacés d’Alep-Est afin qu’ils reçoivent des fournitures qui les aideront à supporter des conditions hivernales rigoureuses.

JRS a distribué aux personnes déplacées dans le district de Hanano du matériel de survie : sous-vêtements et chaussettes d’hiver, trousses d’hygiène pour purifier l’eau et prévenir les maladies, petites cuisinières à gaz et denrées de base, comme le lait en poudre, pour aider à prévenir la malnutrition des enfants.

« En plus de leurs conditions de vie difficiles, un grand nombre de familles ne compte plus d’hommes pour les soutenir économiquement », explique Dominique Godbout, chargée de programmes en Syrie pour Développement et Paix. « La majorité des familles sont composées de femmes, de personnes âgées et d’enfants; il leur est donc très difficile de gagner leur vie ».

Alors que les négociations de paix entre le gouvernement syrien et les groupes de l’opposition reprennent cette semaine à Astana, au Kazakhstan, et que des pourparlers facilités par l’ONU sont prévus le 8 février à Genève, Développement et Paix invite instamment toutes les parties à respecter l’accord de cessez-le-feu et à lever les sièges illégaux, permettant l’accès ininterrompu et sans entrave des secours humanitaires pour tous ceux qui en ont besoin.

De plus, les parties doivent prendre des engagements contraignants envers une solution politique pacifique menant à de véritables changements qui sauveront les vies de millions de Syriens.

 

S’il vous plaît, donnez, aujourd’hui même

Les besoins humanitaires sont grands et les Nations Unies n’ont toujours pas accès à certaines zones en Syrie qui en ont le plus besoin. Nos partenaires sont présents et travaillent sans relâche afin de combler les lacunes et ils ont besoin de votre soutien.