Agissez maintenant pour une ombudspersonne aux réels pouvoirs!

5 août 2020

 

Monsieur Rakotoarimanana est venu s’installer à Moramanga avec sa femme et leurs sept enfants en 1957. Il est le doyen de la communauté et également le « chef de Fokontany », c’est-à-dire le chef du village. 

 

Bonjour,

Il y a sept ans, en mai 2013, j'ai participé à une visite de solidarité à Madagascar avec Développement et Paix. L'un des événements les plus marquants a été la rencontre d’une famille locale vivant à proximité d'une mine appartenant à l'époque à Sherritt International, une entreprise minière canadienne.

Au cours de la visite, le chef de famille a énuméré les effets désastreux que la mine avait sur lui et sa famille. Son gagne-pain était menacé et ses terres ancestrales expropriées par l'entreprise. Il avait peu ou pas de recours.

Depuis, je demande sans relâche au gouvernement canadien de nommer une ombudspersonne indépendante dotée d'un véritable pouvoir d'enquêter sur de tels abus de la part de l'industrie minière.

Plus tôt cette année, j’ai initié la pétition e-2564 pour faire pression sur le gouvernement canadien afin qu'il accorde au bureau de l’Ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises (OCRE) l’indépendance et le pouvoir nécessaires pour enquêter sur les allégations de violation des droits de la personne. 

Je vous invite à la soutenir pleinement en prenant les trois mesures suivantes :

  1. Signez la pétition et partagez-la sur vos réseaux sociaux.
  2. Lancez un défi à vos amis et votre famille : encouragez trois autres personnes à signer la pétition, et demandez-leur de faire de même.
  3. Organisez une rencontre avec votre personne députée au niveau fédéral. Téléchargez notre guide.

Toute personne vivant au Canada peut signer la pétition qui sera en ligne jusqu'au 1er septembre 2020. La députée d'Edmonton Strathcona, Mme Heather McPherson, présentera la pétition à la Chambre des communes à ce moment-là.

Au nom des communautés du Sud touchées qui subissent les effets négatifs des activités des compagnies minières canadiennes, je vous remercie de votre soutien. 

Il est urgent d'agir : la pétition E-2564 se termine le 1er septembre. Veuillez ajouter votre signature à ce document essentiel ! 

Amour et paix,

Martin Blanchet

Membre, Développement et Paix – Caritas Canada, Edmonton, Canada

 

>> Signez la pétition

Avant l’arrivée de la mine, la communauté produisait des tonnes de riz, cultivait du maïs, des haricots, du cresson, et faisait pousser des bananes et toutes sortes de fruits et de légumes. Toutefois, l’arrivée de la minière à moins d’une dizaine de kilomètres de chez eux a bouleversé leur quotidien. Les membres de la communauté ont l’étrange sensation de s’appauvrir au fil du temps.