Aide humanitaire

Séisme en Haïti – Regard sur 5 ans d’action

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre a dévasté Haïti, le plus important à frapper le pays depuis 200 ans. En moins d’une minute, près de la moitié des habitations de Port-au-Prince et de ses environs est réduite en poussière.

La catastrophe a durement frappé Haïti :

  • Magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter
  • Épicentre dans la zone la plus peuplée de l’île
  • Plus de 200 000 morts et 300 000 blessés
  • 1,3 million de personnes sans-abri
  • Plus de 200 000 habitations détruites

Dans les heures qui ont suivi le séisme, Développement et Paix et ses partenaires se sont  mobilisés en débloquant des moyens financiers et en déployant des ressources humaines et matérielles pour fournir une assistance immédiate aux populations affectées.

Nous avons fait équipe avec des partenaires du réseau Caritas, dont Caritas Haïti et Catholic Relief Services, pour venir en aide aux personnes sinistrées. En tout temps, la dignité humaine a été placée au cœur des interventions.

« Port-au-Prince a connu une croissance en population très rapide, et presque anarchique, depuis les 25 dernières années. Beaucoup de paysans ont quitté la campagne pour s’établir dans la capitale, et en raison de leur manque de moyens et des perturbations politiques, la ville n’a pas été construite de façon sécuritaire pour ses habitants, les maisons étaient très fragiles. Le dernier tremblement de terre en Haïti datait de plusieurs générations, les gens ne pensaient donc pas que cela pouvait arriver, c’était une surprise pour tout le monde », explique Mgr Guire Poulard, évêque de l’archidiocèse de Port-au-Prince.

Pour mener à bien son programme de reconstruction, Développement et Paix s’est doté d’une équipe locale en Haïti, afin d’offrir aux partenaires un accompagnement de proximité et pour assurer des relations directes et continues avec eux.