8 décembre 2015

Être à Paris, pour la COP21 n’est pas de tout repos ! À peine arrivée, j’ai participé à une rencontre entre le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre de l’environnement et des représentants de la société civile québécoise présents à Paris. Universitaires, syndicalistes, Premières Nations, organisations environnementales et de solidarité internationale, villes et entreprises ont pu écouter Philippe Couillard mais aussi lui faire part de leurs préoccupations.

La rencontre a débuté sur une note positive avec l’annonce du nouveau partenariat Québec-Manitoba sur le marché du carbone, l’aveu du premier ministre Philipe Couillard de son manque d’enthousiasme face à l’utilisation des hydrocarbures et l’engagement du Québec à appuyer financièrement la lutte des pays francophones les moins avancés contre les changements climatiques.

Développement et Paix a profité de cette rencontre pour rappeler l’importance de prioriser les projets d’adaptation pour les pays du Sud. D’autres organisations ont souligné la nécessité de la transparence et d’une participation significative de la société civile dans les accords de libre-échange, tel que le Traité Transpacifique, sans quoi toute négociation sur le climat sera voué à l’échec !

Geneviève Talbot, Chargée de recherche et de plaidoyer
En direct de la COP21, à Paris.