Créer une culture de la rencontre aux Journées mondiales de la jeunesse 2019

7 février 2019
Créer une culture de la rencontre aux Journées mondiales de la jeunesse 2019

Mercredi 23 janvier, Développement et Paix – Caritas Canada et Caritas Internationalis, ont invité une véritable expérience de culture de la rencontre les pèlerins des Journées mondiales de la jeunesse qui se tenaient cette année à Panama City.

L’événement auquel ont participé plus de 800 personnes, consistait en une pièce de théâtre silencieuse, intitulée « le visage de l’autre ». Celle-ci amenait les pèlerins à interagir les uns avec les autres, en silence et en suivant les instructions transmises dans leurs langues respectives, grâce à des écouteurs.  À mesure que les pèlerins se déplaçaient dans la salle, on leur demandait de montrer leurs blessures, tant physiques qu’émotives, à quelqu’un qui avait des écouteurs de couleur différente (verts pour l’espagnol, bleu pour l’anglais); de fermer les yeux et de se fier à leur nouveau partenaire pour les guider dans la pièce; et enfin de lui confier un objet de valeur pendant deux minutes, alors qu’ils se mêlaient aux autres dans la salle.   

Même si aucun mot n’a été prononcé par les pèlerins pendant les 35 minutes de la pièce, les émotions de cette forte connexion à l’autre étaient palpables. À la fin, la salle était remplie de personnes qui, étrangères les unes aux autres 35 minutes auparavant, se serraient dans les bras et échangeaient leurs coordonnées.

Nous avons présenté cette pièce silencieuse à deux reprises dans des salles combes et nous avons réalisé ensuite une entrevue avec le cardinal Luis Antonio Tagle – président de Caritas Internationalis et archevêque de Manille.  Le cardinal Tagle a expliqué aux pèlerins que « cet exercice silencieux nous permet de reconnaître notre capacité de rencontre avec les autres, même dans le silence. Mais il existe aussi un chemin à partager avec toute la famille de la création.  Car nous avons besoin de rencontrer la vie, tel est le don de Dieu pour notre maison commune. »

Après que le cardinal Tagle ait donné sa bénédiction et invité les pèlerins à reprendre la route et à continuer de créer une culture de la rencontre à leur retour à la maison, ceux-ci ont participé à une marche de solidarité de 2 km, du théâtre vers le centre-ville de Panama City, pour accueillir le pape François aux célébrations des Journées mondiales de la jeunesse.  Rebecca Rathbone, qui représentait Développement et Paix au sein de la délégation de Caritas, a ajouté cette marche solidaire de 2 km au compteur national de Développement et Paix, afin de nous aider à atteindre notre objectif de 40 075 km - soit l’équivalent de la circonférence de la Terre - d’ici août 2019.

La pièce silencieuse a été organisée en collaboration avec l’ONG italienne Non Dalla Guerra et la troupe de théâtre La Piccionaia.  Caritas a soutenu ces deux groupes pour qu’ils développent une version de cette pièce à partir du thème de la campagne Partagez le chemin. L’événement de mercredi dernier a été réalisé par des jeunes qui faisaient partie de la délégation de Caritas aux JMJ et représentaient neuf différentes organisations Caritas de partout dans le monde.  Il s’agissait là d’un véritable effort international, magnifiquement mis en œuvre, qui a permis aux pèlerins de comprendre et de vivre une expérience personnelle de la culture de la rencontre.

En septembre dernier, Développement et Paix a lancé la campagne Partagez le chemin, ici au Canada. Cette campagne sensibilise les Canadiennes et les Canadiens à l’ampleur et aux causes de la crise actuelle des migrations forcées. Lors de la campagne de Carême, qui débutera le 6 mars prochain, nous soulignerons plus particulièrement la culture de la rencontre.  Comment pouvons-nous faire cela ? Le cardinal Tagle l’a bien exprimé dans son message adressé aux pèlerins des JMJ 2019 :

« Quand vous avez peur d’un migrant, RENCONTREZ un migrant. Voilà comment combattre la peur. Rencontrez une vraie personne, vous allez voir que celle-ci est exactement comme vous, et ces peurs disparaîtront – à moins que vous n’ayez aussi peur de vous-même. Si vous vous voyez vous-même dans l’autre, et que vous avez ENCORE peur, cela veut dire que vous avez peur de vous-même. Mais si vous vous acceptez comme vous êtes, alors vous pouvez accepter l’humanité de quelqu’un qui est différent de vous, et partager le même chemin. »

Comme le démontre notre événement aux JMJ, cela ne prend pas beaucoup de temps (35 minutes) pour véritablement rencontrer l’autre.  C’est avec joie que nous entamons la 51e année de notre traditionnel Carême de partage en vous invitant à Partager le chemin avec les 68,5 millions de réfugiés et migrants forcés dans le monde, et avec celles et ceux qui travaillent sans relâche pour les soutenir.

 

World Youth Day 2019, Panama / Journées mondiale de la jeunesse 2019, Panama