Dans le diocèse des Cayes en Haïti, les besoins demeurent criants après le passage de l’ouragan Matthew

16 novembre 2016

L’église de la paroisse de Saint-Joseph Torbeck n’a plus de toit et est complètement exposée aux intempéries. Ce n’est plus qu’une coquille vide; les bancs ont été mis à sécher dehors et les débris de murs s’empilent sur le plancher inondé. Cette église allait célébrer son 300e anniversaire l’an prochain. Du moins, jusqu’à ce que l’ouragan Matthew ne la croise. L’ouragan a frappé presque toutes les églises du sud-ouest d’Haïti, les laissant sans toit et en ruines.

DSCF5372

Malgré cet état des lieux, la paroisse de Saint-Joseph Torbeck a quand même réussi à organiser une distribution de nourriture et de trousses d’hygiène, avec l’appui de Développement et Paix – Caritas Canada et d’autres membres du réseau Caritas. C’était la première distribution pour cette communauté côtière du diocèse des Cayes, une des régions les plus durement frappées par l’ouragan.

L’absence du gouvernement se fait sentir et les gens sont frustrés du peu d’aide qui leur est parvenue. Les distributions de Caritas ont donc été les bienvenues.

« Cela donnera à manger à mes enfants, » dit Éveline Jolivert, mère de trois enfants. « C’est la première nourriture que nous ayons reçue ». Sa ration comprenait de l’huile de cuisine, du riz, des pâtes et des pois, et la trousse d’hygiène contenait du savon, du dentifrice, des serviettes hygiéniques et du papier de toilette.

Elle raconte que lorsque l’ouragan a frappé, la mer a monté de deux ou trois pieds et que des vagues se sont engouffrées dans les rues. Les toits de tôle s’envolaient au-dessus de leurs têtes alors qu’elle et sa famille se battaient contre les vents et la pluie pour aller s’abriter à l’école locale. Bien qu’ils aient été avertis de l’arrivée de l’ouragan, il était trop tard pour prendre quoique ce soit avec eux. Elle a pratiquement tout perdu et habite maintenant avec des voisins puisque sa maison n’a plus de toit et est très endommagée. Sur les quelques 350 familles que compte la paroisse, 270 n’ont plus de toit sur leur tête. Et ce n’est qu’une des 57 paroisses du diocèse.

La paroisse a distribué 250 trousses reçues de Caritas Les Cayes, un chapitre diocésain de Caritas Haïti. Le père Matthieu, directeur de Caritas Les Cayes, explique que les besoins sont énormes : « C’est catastrophique. Les gens ont besoin de toits sur leurs têtes. Il y a énormément de travail à faire pour nettoyer les champs. Il faut commencer à planter. Nous ne savons même pas où commencer. On ne pourra pas réparer tout cela en une seule année. Même deux ans ne suffiront pas. Il faut une réponse à long terme ».

Développement et Paix a soutenu, via Caritas Haïti, la distribution de nourriture et de trousses d’hygiène pour 13 500 personnes, à titre de réponse rapide à l’urgence. Nous avons aussi octroyé des fonds à nos partenaires pour répondre aux besoins immédiats de leurs communautés. Nous préparons maintenant une réponse à long terme et nous espérons que les Canadiens et les Canadiennes sauront l’appuyer.

Hurricane Matthew - Caritas Haiti

 

S’il vous plaît, donnez, aujourd’hui même

Cela peut faire une différence dans la vie de nombreuses personnes.

Développement et Paix a lancé un appel afin de recueillir des fonds pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables touchées par ce désastre naturel dévastateur. On estime que 1,4 million de gens ont besoin d’aide, dont 40% d’enfants. Malgré l’étendue des dommages, la réponse de la communauté internationale est plutôt faible. Pendant ce temps, les gens cherchent toujours quoi manger à leur prochain repas et ramassent des débris pour tenter de rafistoler leurs toits déglingués.