Dernières nouvelles en provenance de la ligne de front d’un conflit aggravé par les changements climatiques

22 novembre 2019

Développement et Paix — Caritas Canada est fière d’annoncer le lancement de Point de rupture : changements climatiques, faim et violence dans le bassin du lac Tchad, un important rapport produit par Social Action, un de ses partenaires nigérians.

Ce rapport traite des conflits et des bouleversements socio-économiques qui affectent les populations du bassin du lac Tchad. Il est basé sur des témoignages de personnes déplacées, de militants locaux, de journalistes, d’universitaires et de fonctionnaires du gouvernement. Il analyse les causes et les facteurs responsables de cette situation, notamment les changements climatiques, et examine les solutions possibles. Il est le fruit de trois années de recherches menées par l’ONG nigériane Social Action dans le cadre de son travail de suivi, de plaidoyer et de promotion de la justice écologique mené avec l’appui de Développement et Paix.

Un lac qui se meurt

Le lac Tchad a déjà été l’un des plus grands réservoirs d’eau douce d’Afrique. Sa superficie, qui totalisait environ 26 000 km2 à l’époque où elle était la plus étendue, est désormais réduite à 1 500 km2. Bien qu’il ait varié au cours de l’histoire, son rétrécissement s’accélère depuis quelques années, principalement à cause des changements climatiques. Le rapport Point de rupture montre comment la ponction effrénée des ressources du lac exacerbe les tensions socio-économiques et politiques dans les quatre pays qui composent son bassin, soit le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Nigeria.

Une vague de violence croissante

L’insurrection islamiste de Boko Haram, désormais enracinée dans l’ensemble du bassin du lac Tchad, a déjà coûté la vie à 20 000 personnes. De plus, elle entraîne aussi une augmentation des déplacements internes de populations déjà déracinées en raison de barrages mal conçus et de la pauvreté.

L’asséchement du lac Tchad profite à Boko Haram de plusieurs manières. Les pêcheurs et les éleveurs pauvres, en dispute pour les eaux du lac qui se raréfient, sont plus à risque d’être attirés par l’extrémisme. De plus, le lit du lac étant maintenant asséché, les insurgés peuvent franchir plus facilement les frontières pour semer la terreur et la discorde, recruter des jeunes et s’échapper.

Régulièrement violées, réduites à l’esclavage sexuel, devenues veuves et condamnées à subvenir seules aux besoins de familles nombreuses dans un contexte de déplacement et de dépossession, les femmes comptent parmi les victimes les plus vulnérables de cette situation.

Une occasion de comprendre la situation

Le Dr Isaac Asume Osuoka, directeur de Social Action, co-auteur du rapport Point de rupture, participera à son lancement officiel à l’Université York, à Toronto, le mercredi 27 novembre. Il sera accompagné par Mme Victoria Filibus, une mère de famille qui, depuis l’assassinat de son mari par Boko Haram, vit dans la misère avec ses neuf enfants dans un camp de réfugiés à Maiduguri, au Nigeria. Ils se rendront dans plusieurs endroits en Ontario afin de présenter le rapport au public canadien.

Un appel à l’action

Le Dr Osuoka croit qu’ « en tant que pays reconnu pour son leadership en matière de changements climatiques et de droits humains fondamentaux, le Canada peut nous aider à redresser la situation ». Développement et Paix fait sien cet appel et demande au gouvernement du Canada d’augmenter l’aide internationale afin de favoriser l’adoption de mesures permettant aux populations locales des pays du Sud de s’adapter aux changements climatiques, de promouvoir la reconnaissance et la protection des droits humains fondamentaux dans la région du lac Tchad, et d’appuyer des programmes qui contribuent à renforcer les capacités des organisations de la société civile locales.

Pour rencontrer Dr Osouoka et Mme Filibus, assistez à un des évènements suivants :

Liste des évènements :

Toronto
Lancement officiel du rapport

Date : Mercredi, 27 novembre

Heure : 14:00 à 17:00

Lieu : York University
Room HNE 141, Health Nursing & Environmental Studies Building
4700 Keele Street
Toronto, ON M3J 1P3

Enregistrez-vous sur Eventbrite ou sur Facebook

Ottawa
Évènement parallèle au Sommet sur le leadership mondial du Canada

Date : Jeudi, 28 november

Heure : 19:00 à 21:00

Lieu : University of Ottawa
Paroisse Sacré-Coeur
591 Cumberland Street
Ottawa, ON K1N 7K3

Enregistrez-vous sur Eventbrite