Développement et Paix agit en solidarité avec les populations du Liban

4 septembre 2020

Un mois après la terrible explosion dans le port the Beyrouth, la situation sur le terrain demeure grave. Les partenaires de Développement et Paix se sont mobilisés rapidement pour venir en aide aux personnes affectées par la catastrophe, en fournissant de manière urgente une aide alimentaire, médicale et des logements temporaires.

MERCI!

Votre grande générosité et votre solidarité nous permettent de soutenir nos partenaires et de venir en aide à nos sœurs et frères du Liban.

Si vous n’avez pas encore fait un don, il est encore temps de contribuer.

>>  DONNER MAINTENANT

 

Le mardi 11 août, une semaine après l’explosion de Beyrouth ayant tué près de 200 personnes et dévasté la ville, des milliers de personnes se sont rassemblées et ont tenu une vigile en la mémoire des victimes. (Photo : Fondation Adyan)

Une crise de plus pour les populations du Liban

En date du 3 septembre 2020, le bilan de l’explosion catastrophique du port de Beyrouth faisait état de 192 morts et plus de 6500 blessés. Près de 300 000 familles ont perdu leur logement et ont besoin d’un abri, de nourriture et d’assistance. Bien que nos partenaires aient agit promptement pour les soutenir, les besoins sont immenses. Cette crise nécessite une réponse immédiate aujourd’hui, mais également une réponse soutenue afin d’offrir aux populations du Liban et aux personnes réfugiées et migrantes des solutions durables et équitables pour l’avenir. 

Il s’agit d’une épreuve de plus pour un peuple déjà éprouvé par des crises sociales, économiques et politiques sans précédent. Plusieurs centres de soins de santé, hôpitaux et cliniques, qui manquaient déjà de ressources à cause de la crise économique et de la pandémie de COVID-19 ont été détruits ou endommagés par les explosions, ont été pris de court par l’afflux massif de blessés.  

Au cours des derniers mois, la contraction économique, la hausse de la pauvreté et l’augmentation des prix ont aggravé les besoins du peuple libanais et des quelque 1,5 million de personnes réfugiées qui vivent au Liban. Nombre d'entre eux s'enfoncent encore plus dans l'endettement. L’explosion a détruit les principales réserves de céréales du pays et le port qui traite toutes les importations alimentaires, ce qui menace pour la sécurité alimentaire et sociale précaire de la population.

L’instabilité politique complique d’autant plus la situation. Depuis que le gouvernement a démissionné sous la pression populaire le 10 août, il n'y a pas eu d'accord sur une nouvelle trajectoire politique et le processus continue à être bloqué. 

 

Notre partenaire à l’œuvre : la Fondation Adyan lance l’initiative « Nous sommes avec Beyrouth »

Quelques jours après l'explosion, la Fondation Adyan a lancé une initiative pour aider les personnes touchées. Elle a fait appel à ses propres réseaux de jeunes, de volontaires, d’ambassadeurs et de familles, ainsi qu’aux membres de son Forum de Responsabilité Sociale des Religions et à d'autres membres de la communauté, pour qu'ils se joignent aux campagnes de bénévolat afin de répondre aux besoins urgents des victimes de l'explosion. Répondant à l'appel en grand nombre, les bénévoles ont rapidement commencé à déblayer les débris des rues et à distribuer de la nourriture, de l'eau et des articles de première nécessité. À moyen et long terme, la Fondation Adyan concentrera son intervention d'urgence sur quatre domaines prioritaires : la santé mentale, la réparation des petites entreprises, la réparation des maisons et la sécurité alimentaire.

Notre partenaire à l’œuvre : Caritas Liban focalise son travail sur les familles vulnérables qui ont tout perdu

Aux lendemains de l’explosion de Beyrouth, Caritas Liban a rapidement déployé des équipes dans les zones affectées afin :

  • De fournir une aide alimentaire et aider au nettoyage des débris.
  • D’offrir des repas chauds aux personnes ayant perdu leur logement.
  • De fournir une aide médicale, des médicaments et des trousses d’hygiène aux personnes blessées ou affectées par la crise.
  • De fournir un logement temporaire aux personnes dont les maisons ont été détruites.

Jusqu'au 27 août, Caritas Liban avait fourni plus de 44 500 repas chauds et autres aides urgentes à plus de 64 500 personnes.  Caritas Liban va maintenant déterminer comment soutenir au mieux le peuple libanais sur le long terme.

Lauren, une bénévole avec Caritas Liban

Lauren a commencé son engagement avec Caritas Liban en janvier 2020. Depuis que l'explosion a détruit le port de Beyrouth et ravagé son enceinte, Lauren n'a cessé de soutenir l'organisation en distribuant de la nourriture aux personnes dans le besoin.

Elle nous dit : « Nous travaillons 24 heures sur 24. Parfois, je suis dans la tente de distribution jour et nuit pour distribuer des denrées alimentaires. Tout ce que j'espère, c'est que les gens soient soutenus de la même façon". Elle remercie les organisations et les personnes à l’extérieure du Liban pour leur solidarité. Elles lui font croire à nouveau en l'humanité.

 

 Maritta, la diplômée de l’école de médecine

Lorsque l'explosion s'est produite, Maritta était en visite chez des amis dans le quartier Hamra de Beyrouth. Bien qu'il soit situé à près de cinq kilomètres du port, le bâtiment dans lequel elle se trouvait a été ébranlé de toutes parts. Après s'être assurée que sa famille était en sécurité, Maritta, récemment diplômée en médecine, s'est précipitée pour aider aux urgences de son hôpital. Elle n'avait pas de mots pour décrire le spectacle qui l'a accueillie : « Cela n'aurait pas pu arriver à un pire moment. Nous sommes en plein milieu d'une pandémie et d'une crise économique. Les hôpitaux sont dépourvus de fournitures médicales en raison de la pénurie de devises étrangères et de l'augmentation des prix. » Maritta s'est portée volontaire avec l'équipe médicale de Caritas Liban qui reçoit une centaine de patients chaque jour.

  

Vos dons nous permettront de soutenir nos partenaires du Liban afin qu’ils puissent apporter une aide durable aux populations dans le besoin. 

DONNER MAINTENANT

 

En première ligne, les jeunes travaillent sans relâche, aidant à déblayer les décombres d'environ 75 maisons chaque jour et fournissant de la nourriture, de l'eau, des médicaments et les premiers secours aux plus démunis. Chaque jour, au moins 500 personnes s'approchent des tentes des bureaux de terrain de nos partenaires pour demander de l'aide. Nombre d'entre elles demandent de l'aide pour rénover leur maison.

 

 

 

 

Aux lendemains de cette tragédie, le peuple libanais a besoin de notre solidarité. Nous vous remercions de votre soutien et de votre générosité et nous nous joignons à vous en prière pour nos sœurs et frères du Liban et du Moyen-Orient.