Développement et Paix se joint au Mouvement catholique mondial pour le climat!

17 juin 2015
À gauche: Le pape François est informé de la pétition catholique sur le climat par les représentants du GCCM (Tomás Insua de l'Argentine et Allen Ottaro du Kenya). À droite: Le pape François tient la pétition catholique sur le climat dans son bureau personnel. Photo : Fotografia Felici.

Le respect de l’environnement forme depuis longtemps une partie importante des enseignements de l’Église, et maintenant, avec la publication prochaine de l’encyclique du pape François, Laudato Si, qui portera spécifiquement sur la crise écologique actuelle, notre appel à la bonne intendance de la planète est plus fort que jamais.
 
Les catholiques du monde entier se sont mobilisés autour de la question importante des changements climatiques, et dans le cadre des préparatifs des prochaines négociations des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) qui auront lieu à Paris en décembre, l’appel à l’action est de plus en plus fort.

Grâce au travail de ses partenaires, Développement et Paix a pu constater que les pauvres dans les pays du Sud sont ceux qui souffrent le plus des effets des changements climatiques. L’organisation lancera cet automne sa campagne Créons un climat de changement, et elle joindra également sa voix à celles de centaines d’autres associations catholiques du monde entier en adhérant au Mouvement catholique mondial pour le climat (GCCM). Le GCCM est une coalition qui réclame des interventions en matière de changements climatiques en se fondant sur le principe que le changement climatique est un problème moral. L’explication se trouve dans la déclaration du GCCM à l’Église et au monde :

« La base de nos préoccupations est scripturaire. De la Genèse à l’Apocalypse, les catholiques acceptent comme une vérité révélée que la création et son ordre est un bien que nous devons aimer et dont nous devons prendre soin. Cette position a été reprise et défendue par les dirigeants de l’Église depuis deux millénaires. En réponse à ce que Dieu a donné à la race humaine – air pur, eau pour la vie, les fruits des récoltes de la terre, et l’abondance de la mer —, nous sommes appelés à honorer Dieu notre Créateur pour ses nombreuses bénédictions. Nous sommes tenus de respecter ces dons, qui sont pour tous les peuples. Pour cette raison, pour les catholiques, le changement climatique est un problème profondément spirituel, éthique et moral. »

Le texte intégral de la déclaration est accessible ici.

Dans le cadre de sa campagne, le GCCM a lancé une pétition qui appelle les dirigeants du monde à « réduire radicalement les émissions de carbone pour maintenir la hausse de la température mondiale en dessous du dangereux seuil de 1,5 °C, et pour aider les plus pauvres de la planète à faire face aux répercussions des changements climatiques. »

La pétition a récemment reçu l’approbation du pape, qui a demandé au cérémoniaire pontifical, Mgr Guillermo Karcher, de signer la pétition en son nom, comme un moyen de montrer son approbation, puisque pour des raisons protocolaires, les papes ne signent pas de pétitions. Le GCCM espère recueillir 2 millions de signatures d’ici le sommet du COP21 qui aura lieu à Paris. Comme l’un des pays qui souffrent le plus des effets des changements climatiques, les Philippines, à elles seules, se sont engagées à essayer de recueillir 1 million de signatures!

Nous vous invitons à signer la pétition ci-contre (disponible sou peu en français) et à dire aux dirigeants du monde que l’appel à l’action sur les changements climatiques est un appel mondial et universel!