Développement et Paix se joint à la coalition #withSyria

14 avril 2015

Alors que le conflit en Syrie entame sa cinquième année dans un contexte de violence accrue, Développement et Paix se joint à la coalition #withSyria, un mouvement international de plus de cent organisations non gouvernementales, pour demander l’arrêt des violences, une solution politique négociée et inclusive au conflit, ainsi qu’une augmentation de l’aide humanitaire pour les populations affectées par la guerre.

Les demandes de la coalition #withSyria rejoignent étroitement celles de nos partenaires sur le terrain, qui souhaitent qu’une solution politique soit mise de l’avant par la communauté internationale :

« JRS exhorte les acteurs puissants au sein de la communauté internationale  à mettre de côté leurs intérêts nationaux pour le bien commun, à faire pression pour que les violences contre les civils et les travailleurs humanitaires cessent, pavant la voie à un dialogue politique sérieux. L'effort concerté de la communauté internationale générerait la volonté politique de trouver une solution négociée au conflit », écrivait récemment le père Nawras Sammour, directeur du Service Jésuite des Réfugiés en Syrie (JRS), dans un texte soulignant les quatre ans du conflit.

Cet appel à une paix négociée et inclusive, supporté par de nombreuses voix à travers le monde, a une portée particulièrement significative au Canada, alors que le pays vient tout juste  d’annoncer son appui à des frappes aériennes en Syrie.

La coalition revendique aussi une augmentation de l’aide internationale humanitaire destinée aux civils. Lors de la dernière conférence internationale des pays donateurs pour la Syrie qui s’est tenue au Koweit le 31 mars dernier, les Nations Unies ont récolté moins de la moitié des fonds nécessaires pour venir en aide aux populations réfugiées et déplacées ainsi qu’aux nombreux civils affectés par le conflit. Il s’agit d’un motif d’inquiétude alors que la guerre perdure, sans perspective de paix à l’horizon.

Tout en reconnaissant la pression sans précédent exercée par cette crise sur le système humanitaire, le père Nawras Sammour incite les donateurs  à  repenser leurs pratiques en soutenant davantage les initiatives émanant de la société civile syrienne afin de promouvoir des solutions durables au conflit :

« Les donateurs internationaux devraient soutenir la réponse humanitaire qui s’est développée naturellement au sein de la société syrienne parce que c’est là où résident les solutions durables. Il est crucial d’autonomiser et d’équiper les Syriens afin qu’ils soient en mesure de trouver leurs propres solutions et de répondre à leurs propres besoins.  Cependant, si la violence contre les civils ne s’arrête pas, alors rien ne peut être fait pour empêcher les gens de fuir afin de sauver leur vie, et cela crée une autre occasion manquée d’appuyer les Syriens dans leur quête d'une issue pacifique ».

Le texte intégral du père Sammour est disponible en ligne.

Pour ceux qui souhaitent agir en faveur de la paix en Syrie, signez notre pétition.