Espoir démocratique au Nigéria

Mardi dans la nuit, le Nigéria a encore du mal à y croire. Pour la première fois de son histoire, une passation de pouvoir démocratique semble possible. Après deux jours de décompte des voix du scrutin présidentiel, le président sortant, Goodluck Jonathan, reconnait sa défaite et félicite le vainqueur, Muhammadu Buhari.

«J’ai promis à ce pays des élections libres et justes. J’ai tenu parole. (…) Aucune ambition personnelle ne vaut le sang d’un Nigérian. »

Bureau de vote au Nigéria

Cette courte déclaration du président battu a plongé la population dans la joie et l’espérance qu’un autre avenir est possible. Le Nigéria, géant d’Afrique qui a connu la guerre civile, les dictatures et qui fait face à la violence aveugle des extrémistes de Boko Haram, envoie un message fort au continent tout entier : la violence interreligieuse n’est pas une fatalité, les aspirations de la population à la sécurité, à la fin de la corruption et à plus de justice économique peuvent triompher.

« Nous nous réjouissons avec les Nigérianes et les Nigérians de ce moment historique », déclare Raphael Yimga Tatchi, chargé de programme Afrique à Développement et Paix. « Avec nos partenaires sur le terrain, nous avons mis en place un important programme d’observation électorale et d’appui au processus démocratique, ajoute-t-il. Les tensions tout au long du processus ont été vives. La société civile, la Commission électorale nationale indépendante et les autorités religieuses ont joué un rôle central dans la bonne tenue de ces élections. Nous devons rester vigilants et solidaires dans les prochains jours. Mais oui, aujourd’hui le Nigéria tout entier à raison de se réjouir.»

 



Affiche de notre partenaire YARAC appelant à des élections sans violence

L’appui de Développement et Paix au processus électoral en cours, à l’échelle de plusieurs États et en collaboration avec nos partenaires, au Nord comme au Sud du pays, s’inscrit en droite ligne de nos priorités de renforcement de l’Etat de droit et de la participation citoyenne.