Honduras: Menace des droits fonciers autochtones

Michel Casey, directeur général de Développement et Paix, a écrit au président de la Cour suprême du Honduras pour exprimer ses inquiétudes relatives à l’intimidation des communautés indigènes Lenca, dans le département de La Paz, soutenues par Développement et Paix. Les dirigeants des communautés Lenca, avec le soutien de Développement et Paix, ont étudié les lois du Honduras et les traités internationaux qui protègent leurs droits concernant les mégaprojets hydroélectriques et autres projets qui les menacent de se faire expulser de leurs territoires ancestraux.

Le 3 septembre, la police hondurienne, accompagnée de civils armés, a fait feu sur un indigène Lenca non armé, en plus de brûler leurs maisons qui se trouvaient sur des territoires en litige appartenant à la communauté. Dans sa lettre, Développement et Paix appelle les autorités du Honduras à garantir le respect des droits des populations Lenca sur les terres où elles cultivent leur nourriture et qui permettent ainsi la survie de leurs communautés. Ces droits sont inscrits dans la constitution hondurienne et dans les traités internationaux signés par le Honduras.

Les Lenca sont un des huit peuples indigènes du Honduras; ils vivent dans une situation d’extrême pauvreté, sont marginalisés et souffrent de discrimination quotidienne. Les terres de toutes ces populations sont menacées par ces mégaprojets, comme les barrages hydroélectriques financés par les fonds internationaux pour le climat, et les mégaprojets miniers.

Par Dominique Godbout, chargée de programme – aide humanitaire

Les femmes sont impliquées de près dans la détermination des priorités de conception des abris dans les camps de réfugiés rohingyas.

Cela fait maintenant quatre ans que l’afflux massif de réfugiés rohingyas du Myanmar vers le Bangladesh a commencé. Quatre ans que Caritas Bangladesh, par le biais de son programme d’intervention d’urgence, travaille sans relâche pour répondre aux besoins critiques des femmes, filles, garçons et hommes rohingyas qui vivent dans les camps de réfugiés à Cox’s Bazar.

Également, depuis 2017, grâce au soutien de milliers de Canadiens et d’Affaires mondiales Canada, Développement et Paix — Caritas Canada aide Caritas Bangladesh à fournir des abris dignes et sûrs aux familles dans des camps encombrés et exposés aux catastrophes.

La politique d’aide internationale féministe du Canada a motivé notre engagement à faire en sorte que les abris répondent aux besoins spécifiques de ceux qui y passent le plus de temps : les femmes, les adolescentes et les autres groupes vulnérables. Cela signifie que les abris doivent être fabriqués avec des matériaux durables, être bien ventilés, disposer d’espaces sécurisés pour cuisiner et se laver, de cloisons pour une meilleure intimité et de serrures pour la sécurité.

L’approche de Caritas Bangladesh en matière de réhabilitation et de construction d’abris, sensible à la dimension de genre et dirigée par la communauté, a eu des effets significatifs sur la communauté, en particulier pour les femmes, les filles et les groupes vulnérables. Les femmes participantes ont acquis la confiance nécessaire pour exprimer leurs besoins et participer aux décisions concernant l’amélioration de leurs abris. Elles ont également acquis des compétences, des connaissances et de l’autonomie en matière de réhabilitation/construction de logements. L’utilisation de ces nouvelles compétences et capacités a également permis de renforcer la cohésion et la fierté de la communauté. Les femmes ressentent également un plus grand sentiment de sécurité et de confiance dans la capacité de leurs abris à résister aux récurrences de phénomènes météorologiques extrêmes.

Caritas Bangladesh aide les femmes Rohingya à acquérir des compétences en matière de planification, de construction et d’entretien des abris.

Au cours de l’année écoulée, les incendies, les inondations, les cyclones et la pandémie de COVID-19 ont créé plusieurs embuches dans la mise en œuvre de la réponse humanitaire. Cela a eu des répercussions négatives sur la sécurité et le bien-être des réfugiés, surtout pour les ménages les plus vulnérables. Malgré ces difficultés, Développement et Paix reste déterminé à soutenir les efforts continus de Caritas Bangladesh pour assurer la dignité des Rohingyas et pour améliorer leur avenir.