Indonésie : suite au tremblement de terre et au tsunami qui a suivi, les besoins sont importants

15 octobre 2018
Indonésie les besoins sont importants suite au tremblement de terre et au tsunami

La situation

Le 28 septembre dernier, le nord de l’île de Sulawesi en Indonésie a été frappé par un tremblement de terre de magnitude 7,5, qui a été suivi d’un tsunami. La ville côtière de Palu a été gravement touchée, les vagues du tsunami, amplifiées par l’étroitesse de la bande côtière, se sont infiltrées dans les routes et les sols déjà éventrés par le tremblement de terre, causant ainsi des affaissements de terrain.  

L’isolement de la région, le niveau de destruction des routes, des aéroports et des ports, de même que la rareté du carburant, ont compliqué l’accès des équipes de secours d’urgence aux communautés et l’évaluation des dégâts.  

Les routes étant peu à peu dégagées, certaines zones redeviennent accessibles et on commence à mesurer le véritable impact de ce désastre.  Le nombre de victimes s’élève maintenant à plus de 2 000 personnes et environ 5 000 personnes sont encore portées disparues. On estime que 75 000 personnes ont été déplacées et que plus de 200 000 ont un urgent besoin d’aide. On s’attend à ce que ceux qui se retrouvent sans abris aillent se réfugier dans d’autres parties de l’île et dans la ville principale, Makassar, ce qui accentuera la pression sur les ressources. 

Développement et Paix – Caritas Canada garde un œil sur cette crise qui pourrait prendre des proportions inattendues à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles.

 

Besoins urgents

Actuellement, les personnes affectées par ce désastre ont surtout besoin de matériaux pour construire des abris, mais aussi besoin d’eau potable et de nourriture, particulièrement pour les enfants de moins de cinq ans.  

Il est également urgent de nettoyer les débris afin que les gens aient accès à l’aide. Enfin, la chaleur et la destruction des infrastructures publiques augmentent le risque de propagation de maladies, d’où l’urgent besoin d’aide médicale.

Tous les magasins sont fermés ou ont été pillés, les marchés ne fonctionnent pas et seules quelques banques ont de nouveau ouvert leurs portes. L’approvisionnement en électricité n’est pas fiable et les communications sont encore limitées. Les gens n’ont que peu ou pas d’accès à l’information, entre autres pour savoir où trouver de l’aide et comment assurer leur sécurité.  

 

Comment votre don peut faire la différence ?

Caritas Indonésie et d’autres membres du réseau Caritas répondent déjà à cette catastrophe en utilisant des ressources locales. Ils distribuent du riz, de l’eau potable, des couvertures, des trousses d’hygiène, des seaux pour l’eau, des bâches, des tapis, des sarongs et des sardines en boîte.

Dans le cadre d’un programme de développement communautaire en Indonésie, Développement et Paix a des partenaires basés à Palu qui ont été affectés par ce désastre. AJI, l’alliance des journalistes indépendants de l’Indonésie, et Yayasan Tanah Merdeka (la fondation de terre libre de l’Indonésie), qui appuie la défense des droits des Autochtones et des communautés paysannes de la région, ont été affectés par ce désastre. Développement et Paix les appuiera dans le rétablissement de leurs activités afin que les communautés auprès desquelles ils travaillent retrouvent la sécurité et ne soient pas davantage marginalisées par ce désastre.

En s’appuyant sur l’expertise développée en Indonésie après le tsunami de 2004 dans l’océan indien,  Développement et Paix soutiendra les organisations locales afin que les droits des communautés soient respectés dans le processus de reconstruction et qu’elles soient mieux préparées pour de futurs désastres.

Votre générosité peut faire une réelle différence dans la vie des survivantes et des survivants.