Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie… Nous y étions !

L’animatrice de Développement et Paix – Caritas Canada de la région Atlantique, Rebecca Rathbone, est de retour de Cracovie, en Pologne, où elle a participé aux Journées mondiales de la jeunesse 2016 (JMJ), en tant que membre de #YoungCaritas, un groupe de jeunes qui œuvrent au sein de diverses organisations membres du réseau Caritas à travers le monde et dont la mission est de promouvoir l’importance de l’engagement des jeunes au sein de la confédération Caritas Internationalis.

Avec la participation de jeunes provenant d’Angleterre et des pays de Galles, du Canada, du Luxembourg, de la Nouvelle-Zélande, du Salvador, du Sénégal, du Vénézuéla, et bien sûr de la Pologne, le groupe #YoungCaritas reflète le rayonnement mondial de Caritas Internationalis, composée de 165 organisations catholiques humanitaires et de développement, dont Développement et Paix est le membre canadien.

En plus de participer à la messe célébrée par le pape François et de visiter le camp de concentration d’Auschwitz en mémoire des victimes de l’Holocauste de la Seconde Guerre mondiale, ce groupe a été au cœur d’un événement Caritas, présidé par Mgr Luis Antonio Tagle, président de Caritas et archevêque de Manille aux Philippines.

Chaque jeune a eu la chance de parler à la foule de pèlerins et de leur partager les expériences inspirantes vécues au sein de leurs organisations respectives. Le Cardinal Tagle a ouvert cet événement en rappelant aux pèlerins que : « Caritas est au cœur de notre engagement de chrétien. Ce n’est pas seulement une idée, c’est un mode de vie. Lorsque vous commencez à vivre pour les autres, cela devient une habitude que vous transmettrez. »

Rebecca a parlé de la façon dont Développement et Paix utilise des activités ludiques et interactives pour motiver les jeunes à comprendre les enjeux de justice sociale et environnementale et à agir contre les injustices. Elle a aussi fait part de la place des jeunes au sein même des structures de gouvernance de l’organisation, ce qui leur permet de participer aux processus de prise de décisions.

« Cela démontre que les jeunes sont présents dans l’organisation MAINTENANT, qu’ils ont de bonnes idées MAINTENANT, qu’ils veulent être impliqués MAINTENANT, qu’ils ont du talent et de l’énergie à revendre MAINTENANT, et qu’on devrait les écouter MAINTENANT.  Pas plus tard »,  a-t-elle déclaré à la foule.

Voici quelques réflexions sur son expérience aux JMJ en tant que membre de #YoungCaritas:

« Il est difficile d’imaginer un événement comme celui des JMJ où plus de 2,5 millions de jeunes parcourent des milliers de kilomètres  pour célébrer, dans la joie, leur identité chrétienne et leur jeunesse. C’était vraiment rafraîchissant de voir tant de jeunes qui portent l’amour de Dieu dans leur cœur et dont la joie est si organique. »

« Il a été particulièrement merveilleux de partager cette expérience avec toutes ces personnes incroyables qui travaillent au sein de la grande famille Caritas.  Le thème des JMJ cette année était : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. ». S’il est vrai, et je crois que ça l’est, que s’engager au service des autres est au cœur de ce que signifie la miséricorde, alors mes nouveaux amis sont certainement l’incarnation même de la Miséricorde ici, sur Terre. Leur travail, leurs histoires, sont extraordinaires et m’inspirent grandement pour la poursuite de mon propre travail à Développement et Paix – Caritas Canada.  Cette expérience m’a convaincue à nouveau que notre connexion avec Caritas Internationalis est indéniable, et cela m’a rappelé que les membres et le personnel de Développement et Paix font partie de quelque chose de plus grand – la belle et formidable famille Caritas, qui rend le monde meilleur chaque jour. »