L’ambassadeur canadien inaugure le nouveau centre pour les réfugiés de Caritas Jordanie

6 décembre 2016

Caritas Jordanie vient d’ouvrir un nouveau centre pour les personnes réfugiées, avec l‘appui de Développement et Paix – Caritas Canada et du gouvernement canadien. L’ambassadeur canadien en Jordanie, M. Peter MacDougall, était présent lors de l’inauguration de ce centre qui constitue un important engagement de la part du Canada à aider les personnes affectées par les guerres en Syrie et en Irak.

Le centre, situé dans le gouvernorat de Mafraq, offrira une variété de services aux populations réfugiées ainsi qu’aux populations jordaniennes vulnérables, comme des soins de santé et du counseling. Le centre comprendra une clinique médicale, un espace adapté aux enfants ainsi qu’une salle pour la formation et la sensibilisation.

Caritas Jordanie administre près de dix centres de même nature dans tout le pays pour répondre aux besoins croissants des populations réfugiées. Ce petit pays, à peu près de la taille du Maine, accueille en ce moment plus de 655 000 réfugiés syriens et 58 000 réfugiés irakiens. Le gouvernorat de Mafraq, où se situe le nouveau centre, a une frontière commune avec la Syrie et on y retrouve les principales routes d’accès utilisées par les Syriens pour entrer en Jordanie.

Depuis 2013, le gouvernement canadien et Développement et Paix ont déboursé 7,6 millions $ (CAD) pour soutenir ces centres qui, l’an dernier, ont aidé 58 000 personnes vulnérables.

« C’est donc le dernier chapitre en date de notre partenariat. Mes collègues et moi-même sommes toujours touchés de l’engagement du personnel et des bénévoles de Caritas envers les communautés qu’ils desservent. Comme vous tous, nous nous réjouissons de ces services qui bénéficieront à la communauté pour les années à venir », a dit M. MacDougall à la cérémonie d’inauguration du nouveau centre.

Ces centres sont beaucoup plus que des endroits où recevoir des traitements ou autres services. La chaleur et la compassion du personnel sont un réconfort pour ceux qui ont quitté leur pays. Pour de nombreux réfugiés, les centres sont le premier point de contact quand ils arrivent dans une ville, et le personnel les aide à briser le sentiment d’isolement qu’ils vivent. En fait, de nombreux réfugiés deviennent bénévoles pour aider les nouveaux arrivants! Cela a été le cas de Rahaf Al Jabar, 23 ans, une réfugiée syrienne de Damas qui a fui le pays avec ses parents. Venir en Jordanie signifiait pour elle d’abandonner sa famille et ses amis, sans oublier ses études. Heureusement, le centre Caritas lui a permis de trouver un nouveau but à sa vie.

« Nous étions des étrangers. Nous ne connaissions personne ici. Nous avons réussi à nous lier d’amitié avec des voisins qui m’ont parlé de Caritas. Ici, à Caritas, j’ai ressenti un esprit d’amour. J’ai ressenti sa mission et elle était cher à mon cœur ». Aujourd’hui, Rahaf est bénévole à Caritas Jordanie. « Pour moi, ce n’est pas étrange de travailler pour une organisation catholique. J’avais plusieurs amis chrétiens chez moi. Je veux seulement aider les Syriens, surtout les enfants ».

Les centres de Caritas Jordanie en chiffres!

En 2016, avec le soutien de Développement et Paix:

58 000 personnes ont reçu des services.

60 % des visiteurs aux centres sont des femmes.

42 000 personnes ont vu leurs besoins de base satisfaits.