Lancement d’une série de vidéos pour célébrer le Jubilé de Développement et Paix et souligner le 50e anniversaire de Populorum Progressio

26 mars 2017

« Dans ce cheminement, nous sommes tous solidaires. À tous, nous avons voulu rappeler l'ampleur du drame et l'urgence de l'œuvre à accomplir. L'heure de l'action a maintenant sonné. »

Populorum Progressio

Développement et Paix est fier de lancer la première d’une série de vidéos qui documentent les 50 ans de l’organisation, en ce jour même qui marque le 50e anniversaire de l'encyclique marquante du pape Paul VI, Populorum Progressio.

Cette vidéo présente, à travers les yeux de nos membres, les étapes ayant mené à la création de Développement et Paix.

Souvent considérée comme notre charte fondatrice, l’encyclique Populorum Progressio a joué un rôle essentiel dans la création de Développement et Paix.

Avant même sa publication, des évêques canadiens avaient participé au Concile Vatican II de 1962 à 1965, où les discussions sur le rôle de l’Église dans le monde les ont amenés à tourner leur attention vers l’intensification des défis économiques dans les pays du Sud, particulièrement dans les pays qui affirmaient leurs indépendances suite à des siècles de colonialisme.

Inspirée à la fois par Vatican II et par la montée de l’activisme social des années 60, l’Église catholique du Canada avait la ferme intention d’agir. Alors que ses intentions prenaient tranquillement forme, la première encyclique du pape et sa déclaration que « le développement est le nouveau nom de la paix » lui donna un souffle nouveau.

Le 20 octobre 1967, l’Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix (OCCDP), aujourd’hui connue sous le nom de Développement et Paix – Caritas Canada, était établie avec le mandat de donner aux populations pauvres des pays du Sud « les moyens de prendre l’avenir entre leurs mains » (Archevêque Joseph-Aurèle Plourde, vice-président de la Conférence épiscopale du Canada).

Les objectifs de l’organisme étaient multiples. Tout d’abord, Développement et Paix a rapidement reconnu l’importance d’aider les Canadiennes et les Canadiens à mieux comprendre les enjeux des pays en développement et s’est engagé à créer des programmes d’éducation et de plaidoyer. L’organisme s’est également engagé à financer des projets de développement communautaires internationaux (la première campagne Carême de partage ayant eu lieu en 1968) et à fournir une aide d’urgence en temps de crise.

 

Cinquante ans plus tard, l’héritage de Populorum Progressio perdure.

À ce jour, Développement et Paix a investi plus de 650 millions de dollars dans plus de 150 pays, afin de soutenir des partenaires et des projets sur des enjeux aussi vastes que l’éducation civique, les droits des femmes, la justice sociale, la justice environnementale et les droits de la terre. Nous continuons aussi à mener des programmes d’éducation et à lancer des appels à l’action pour protéger les droits des personnes les plus vulnérables, en plus de mettre en œuvre des projets d’aide humanitaire pour alléger les souffrances de celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Développement et Paix lancera neuf autres vidéos dans les mois à venir, présentant les événements marquants de l’organisation tout en rendant hommage aux nombreuses personnes qui ont été les moteurs de changements de notre mouvement pour l’égalité.

Nous vous invitons à les visionner, à les commenter et à les partager!