Le 4 octobre, priez pour la paix en Syrie

Alors que la guerre fait rage en Syrie, bouleversant des vies, détruisant des enfances et privant la population de sa dignité, nous devons continuer à nourrir l’espoir du peuple syrien grâce à notre amour, nos prières et notre solidarité.

Dans le cadre de la campagne Syrie : la paix est possible, Développement et Paix invite les catholiques et toutes les personnes de bonne volonté à prier pour la paix en Syrie le 4 octobre, jour de la fête de Saint-François-d’Assise.

Les raisons de prier sont nombreuses, comme nous le rappellent quotidiennement les dangers et les tragédies vécus par les Syriens.

Plus récemment, des convois d’aide qui tentaient d’atteindre la ville d’Alep, où les gens n’ont pas reçu d’aide depuis des semaines, ont été attaqués, causant la mort d’un travailleur humanitaire et de 20 civils, et empêchant les vivres, l’eau et d’autres fournitures essentielles d’atteindre les personnes les plus démunies. Cela a conduit à l’interruption de la trêve conclue entre les États-Unis et la Russie visant à mettre fin aux frappes aériennes, qui aurait protégé l’acheminement des secours et atténué certaines des souffrances de la population d’Alep. En outre, une attaque aérienne a tué quatre travailleurs médicaux dans cette ville du nord de la Syrie.

Tout cela, sans oublier les presque 5 millions de réfugiés syriens qui ont fui leur pays d’origine, ont été séparés de leurs proches et ont perdu leurs maisons. Ces réfugiés se heurtent à la pauvreté, à la discrimination et à l’insécurité alors qu’ils tentent de se construire une vie nouvelle et paisible.

Développement et Paix réitère l’appel au gouvernement canadien de faire davantage pour la paix en Syrie en se concentrant sur les trois points suivants :

  • contribuer au processus de paix et veiller à ce que les voix de la société civile syrienne soient entendues;
  • assurer l’accès à l’aide humanitaire et la protection des civils; et
  • promouvoir la cohésion sociale et l’autosuffisance des réfugiés dans les pays voisins.

Nous devons prier pour que nos dirigeants ici au Canada et partout dans le monde déploient tous les efforts nécessaires pour négocier d’urgence un accord de paix durable.

 

Le 4 octobre, merci de faire preuve de solidarité avec nos sœurs et nos frères syriens :

Priez pour Wael, 11 ans, qui a quitté son domicile à Damas il y a quatre ans et est aujourd’hui réfugié en Jordanie

Lisez la suite