Le Pape François reconnaît l’archevêque salvadorien Oscar Romero comme martyr

Le Pape François a déclaré que l’archevêque salvadorien Oscar Romero serait reconnu en tant que martyr, ayant été assassiné pour sa foi catholique. La déclaration de martyre est parue dans un communiqué de presse de la Congrégation pour la Cause des Saints qui indiquait que l’archevêque avait été tué in odium fidei, une locution latine signifiant « en haine de la foi. »

La possible béatification de l’archevêque avait déclenché une controverse puisqu’il existait de sérieux doutes quant à savoir si Monseigneur Romero avait été assassiné pour des motifs politiques en vertu de son assistance aux plus démunis plutôt qu’en raison de sa foi. Oscar Romero était réputé pour ses prises de position contre les politiques d’oppression et les violations des droits de la personne du gouvernement salvadorien. De 1977 jusqu’à sa mort, il s’était insurgé contre ces abus et avait défendu la cause des pauvres et des opprimés au Salvador.

Pour être béatifié, le défunt doit, de son vivant, avoir accompli un miracle; cependant cette condition ne s’applique pas à une une personne reconnue en tant que martyr.

Le Vatican n’a pas encore annoncé la date de la béatification (la dernière étape avant la canonisation). Plus d’informations seront disponibles dans quelques semaines.

« Les partenaires locaux de Développement et Paix considéraient le travail de Monseigneur Romero avec les personnes exclues et les victimes de toutes sortes de violences politiques et sociales comme une grande source d’inspiration. Cette nouvelle les réjouira sûrement autant que nous », déclara Josianne Gauthier, la directrice du Service des programmes au Canada chez Développement et Paix.