Les communautés aux Philippines résilientes aux impacts de la COVID-19 grâce à la réponse au Typhon Haiyan

26 août 2020

Dans la municipalité de Carigara, sur l’île de Leyte aux Philippines, Benilda « Kap Bening » Madronero pose fièrement devant sa rizière verdoyante. Les tiges vertes scintillantes semblent s'étendre jusqu'à l'horizon. Jusqu'à il y a quelques années, Benilda ne cultivait pas cette terre, car elle ne savait même pas qu'elle lui appartenait. 

Benilda in front of her rice paddy

 

Comme plusieurs autres petite paysannes et petits paysans locaux aux Philippines, Benilda, bien qu’éligible, ne savait pas qu’elle pouvait bénéficier du Comprehensive Agrarian Reform Program (Programme de réforme agraire), mis en place dans les années 1980 dans le but de redistribuer les terres de manière équitable entre celles et ceux qui les cultivent. 

Suite au passage du super typhon Haiyan en novembre 2013 qui a dévasté une grande partie de l’île Leyte, y compris des terres agricoles, Développement et Paix - Caritas Canada et le Manitoba Council for International Cooperation ont soutenu l'organisation locale RIGHTS (Rural Poor Institute for Land and Human Rights Services) pour aider les petites paysannes et les petits paysans à relancer leur production agricole.  

Dans les zones rurales isolées de Leyte, beaucoup de personnes n'avaient pas pu bénéficier de l'aide humanitaire, comme les semences et les matériaux pour réparer leurs maisons, car elles ne disposaient pas de droits de propriété formels et documentés. Heureusement, le projet a soutenu non seulement l'aide agricole, mais aussi des fonds pour résoudre les problèmes qui avaient rendu les agricultrices et les agriculteurs ruraux si vulnérables au départ. Fort de ses années d'expérience dans la défense de l'accès à la terre, RIGHTS a organisé les paysannes et les paysans locaux et les a aidés à demander au gouvernement de respecter leurs droits fonciers. Grâce à ce projet, 3 500 agricultrices et agriculteurs ont reçu leurs titres fonciers légitimes, dont 48 % sont des femmes.

Atténuer les impacts de COVID

Le fait de disposer d'une parcelle de terre sûre pour pratiquer des cultures saines, biologiques et durables a permis aux communautés qui ont participé au projet de mieux faire face à la menace d'insécurité alimentaire engendrée par la COVID-19. Les Philippines ont connu certaines des mesures de confinement les plus sévères au monde, ce qui a entraîné une perte de revenus pour beaucoup, rendant l’accès à de la nourriture de plus en plus difficile. 

 

Peasant in Carigara

Grâce à son Fonds de solidarité COVID-19, Développement et Paix fournit maintenant à la communauté un financement supplémentaire pour réhabiliter la rizerie locale, ce qui améliorera la qualité du riz et le rendra plus facile à vendre. En fait, les agricultrices et agriculteurs de Carigara vendront en gros une partie de leur production de riz aux propriétaires du village du Pape François, un projet communautaire soutenu par Développement et Paix pour aider les communautés côtières pauvres à se réinstaller près de leur ville natale de Tacloban.  La vente du riz favorisera une chaîne d'approvisionnement locale qui fournira du riz à un prix abordable aux consommatrices et consommateurs urbains tout en assurant un marché local stable aux agricultrices et agriculteurs. 

Grâce à vous, nous pouvons continuer de soutenir les communautés, afin d’améliorer leur résilience et de bâtir un monde de justice pour faire face à la crise de COVID-19. Donnez maintenant!