Notre partenaire haïtien MPP défend la souveraineté alimentaire en Haïti

13 juin 2010

Le Mouvement paysan Papaye (MPP), une association haïtienne de petits agriculteurs qui a l’appui de Développement et Paix, a organisé une grande marche le vendredi 4 juin, en réponse à l’annonce que le géant de l’agriculture Monsanto distribuerait 475 tonnes de ses semences en Haïti.

Après le tremblement de terre dévastateur survenu à Port-au-Prince le 12 janvier 2010, la sécurité alimentaire est devenue de plus en plus préoccupante dans ce pays, la plupart des activités agricoles ayant été gravement perturbées ou entravées. Cependant, le MPP et d’autres regroupements haïtiens ont activement proposé et mis en place des solutions locales et estiment que la reprise de ce pays ne doit pas se faire au prix de la biodiversité et du gagne-pain de ses milliers d’agriculteurs paysans.

Chavannes Jean-Baptiste, fondateur et directeur général du MPP, a organisé la marche parce que les menaces envers l’agriculture et l’autonomie haïtiennes sont trop graves. Selon lui, les agriculteurs craignent que ces semences hybrides entraînent la disparition des variétés locales, créent une dépendance à l’égard des semences étrangères et d’engrais que la plupart des fermiers n’ont pas les moyens d’acheter et que ces semences mèneront à la transformation de l’agriculture haïtienne, surtout biologique et locale, en une agriculture orientée vers la monoculture à grande échelle destinée à l’exportation. La population locale ne retirera que très peu de bénéfices de cette formule.

En l’espace de quelques jours seulement, le MPP est parvenu à mobiliser plus de 10 000 agriculteurs qui, arborant des tee-shirts rouge clair et des chapeaux de paille, ont parcouru à pied 7 kilomètres le long de la route de campagne poussiéreuse de Hinche, une petite ville située en milieu rural près de la frontière de la République dominicaine, pour affirmer leur opposition à l’acceptation de ce don par le gouvernement haïtien.

La marche a attiré l’attention internationale et de nombreux partisans s’y sont joints dans une volonté de se montrer solidaires à la cause, dont la chargée des programmes de Développement et Paix pour Haïti, Debra Bucher. « Le mouvement paysan en Haïti se rend compte de l’importance de protéger l’environnement et les droits des petits fermiers dans leurs efforts en vue de promouvoir la souveraineté alimentaire en Haïti. C’était très émouvant et inspirant de voir ainsi de nombreuses personnes membres de diverses associations paysannes se réunir et revendiquer paisiblement le respect et un avenir meilleur. »

Développement et Paix a participé à l’organisation de la marche et notre logo figurait fièrement sur les tee-shirts rouges portés par les manifestants. L’organisme appuie le MPP, qui compte 63 000 membres, depuis 1988. Développement et Paix a récemment aidé l’association à lancer son propre programme de distribution de semences, qui comprend exclusivement des semences locales.