PAX, un partenaire de Développement et Paix, co-récipiendaire du prix Nobel de la paix pour sa contribution à la campagne ICAN

27 octobre 2017
ICAN ban nuclear weapons 2017

Le prix Nobel de la paix a été remis cette année à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), pour le rôle crucial qu’elle a joué dans l’adoption du Traité d’interdiction des armes nucléaires par les Nations Unies.

PAX, un partenaire de Développement et Paix – Caritas Canada, est membre du comité de direction d’ICAN et y joue un rôle majeur. PAX est une organisation de consolidation de la paix qui travaille dans les zones de conflit, avec des partenaires et des civils engagés, pour protéger la sécurité humaine, prévenir et mettre fin aux conflits, et construire la paix et la justice.

PAX s’attaque aux causes profondes de la guerre et des conflits en s’intéressant aux thèmes sous-jacents qui les alimentent, comme « ressources naturelles et conflits » et « sécurité et désarmement. » L’organisation a travaillé pendant des décennies sur l’interdiction totale des armes nucléaires, ce qui l’a amenée à participer à la campagne ICAN. Son travail sur le désarmement est soutenu par des initiatives à la base visant à promouvoir le dialogue et la tolérance entre les citoyens.   

Kulluna Muwatinun (Nous sommes tous citoyens) est l’une de ces initiatives menées par PAX en Irak et en Syrie, et soutenues par Développement et Paix. Ce programme tente d’alléger les tensions entre les groupes ethniques, les groupes religieux, les classes sociales, en formant les jeunes pour qu’ils s’engagent dans un dialogue civil et politique au sein de leurs communautés sur des enjeux comme la citoyenneté, les droits des minorités, la liberté d’expression et de religion, et qu’ils sensibilisent leurs pairs face à la discrimination et aux violations que connaissent les membres des groupes minoritaires.

PAX a formé des centaines de jeunes militants et de leaders communautaires provenant de diverses origines et qui travaillent maintenant pour la paix dans leurs pays respectifs. Ils organisent dans leurs communautés des groupes multiethniques et multiconfessionnels de jeunes qui mènent des activités ensemble, ce qui les amène à développer une compréhension commune des situations, grâce à ces interactions positives. Ces jeunes leaders participent à des campagnes internationales, plus spécialement lorsque les Nations Unies prennent position sur des enjeux qui affectent directement la vie et les droits des Syriens et des Irakiens.

En choisissant ICAN, le comité du prix Nobel de la paix envoie un message fort : la seule façon de traiter la menace des armes nucléaires est de les interdire totalement. Le traité d’interdiction des armes nucléaires a été adopté par 122 pays aux Nations Unies en juillet et 53 pays l’ont déjà signé. Dès que 50 pays auront ratifié le Traité, celui-ci pourra entrer en vigueur. Le Canada n’a pas participé aux négociations et n’a ni adopté ni signé le Traité.  

En apprenant la nouvelle de ce prix, PAX a commenté ainsi : « Nous vivons une époque de grande tension mondiale où une rhétorique flamboyante pourrait trop facilement et inexorablement nous conduire vers une horreur sans nom. Encore une fois, le spectre d’un conflit nucléaire nous menace fortement. Si jamais il y a eu un moment propice pour que les États déclarent leur opposition sans équivoque aux armes nucléaires, c’est maintenant. »

En plus de son rôle majeur au sein de la campagne ICAN, PAX soutient aussi le mouvement de désarmement nucléaire, en assurant notamment la coordination de la seule étude internationale sur les relations entre les producteurs d’armement nucléaire et les banques, compagnies d’assurance et fonds de pension qui leur fournissent les capitaux nécessaires. Dans son rapport annuel « Don’t Bank on the Bomb », on retrouve des informations actualisées sur les contrats entre les États qui possèdent des armes nucléaires et ceux qui produisent les composants clés qui en font des armes mortelles. Cette publication encourage de plus en plus d’institutions financières à rompre leurs liens avec l’industrie de l’armement nucléaire et son potentiel de violations du droit humanitaire international.

Le travail de PAX est renforcé par ses actions de plaidoyer, tant au niveau international que national, et par sa participation à Pax Christi, un mouvement international pour la paix mondiale dont Développement et Paix est aussi membre.

Développement et Paix félicite chaleureusement PAX pour son travail infatigable à la construction de la paix.