Que la paix soit avec elle : trouver la paix en Afghanistan

12 octobre 2017

L’Afghanistan est un pays marqué par plusieurs décennies de conflits armés. En 40 ans, il a été le théâtre de deux guerres dévastatrices : la guerre soviéto-afghane (de 1979 à 1989) et la guerre d’Afghanistan (depuis 2001).

Dans ce contexte difficile, les femmes font face à de nombreux obstacles, notamment en raison de pratiques traditionnelles qui violent leurs droits fondamentaux. En effet, l’Afghanistan est l’un des pays du monde où l’égalité entre les femmes et les hommes est à son plus bas niveau. C’est ainsi que les Afghanes se heurtent à des formes extrêmes de discrimination et d’exclusion qui limitent fortement leur accès aux ressources financières, au marché de l’emploi et aux services d’éducation et de santé.

En 2009, le gouvernement afghan promulguait la Loi sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes (loi EVAW), considérée comme une avancée majeure dans la protection juridique des droits des femmes en Afghanistan. Cependant, cette loi tarde à être entièrement appliquée et encore aujourd’hui, des membres du parlement continuent de s’y opposer et de réclamer des amendements.

C’est dans ce contexte que notre partenaire, la Noor Educational & Capacity Development Organization (NECDO), travaille depuis 15 ans à l’autonomisation des femmes et à l’élimination de la violence qui leur est faite. Forte de cette expérience, NECDO en est venue à la conclusion que la mobilisation des hommes et des jeunes est essentielle à l’atteinte de ces objectifs.

En janvier 2016, NECDO a mis sur pied le projet « Mobiliser les hommes afghans afin de protéger les droits des femmes, la démocratie et la paix ». L’objectif principal de ce projet est d’améliorer la résilience des communautés locales, leur cohésion et leur capacité à promouvoir une transition pacifique, notamment en organisant des activités de promotion des droits des femmes. Ainsi, des formations de deux jours sont offertes à des imams, à des leaders communautaires et à des femmes activistes; plusieurs sujets y sont abordés tels la violence faite aux femmes, la Loi EVAW, ou encore les droits des femmes dans la religion musulmane.

Jamila Safi, formatrice en chef dans le cadre de ce projet, nous explique l’impact de ces formations : « Lors de mes formations, j’ai souvent vu arriver des hommes qui argumentaient contre les droits des femmes. Lorsqu’ils avouent, à la fin de la journée, que la violence contre les femmes doit être éliminée, il s’agit à mon avis d’un changement majeur ».

De la même façon, un participant explique l’efficacité de cette formation, affirmant qu’elle a le potentiel de « paver le chemin vers la paix et la démocratie, tout en apportant un changement dans les perspectives des gens ».

Ensemble vers la paix, une formation à la fois !

En 2016, NECDO a donné 52 formations qui ont rejoint 1223 personnes, dont 594 femmes.

Vous pouvez en savoir plus sur Jamila et NECDO ici.