Reconstruction

Séisme en Haïti – Regard sur 5 ans d’action

Après le séisme, la reconstruction de logements et d’infrastructures est devenue l’une des priorités les plus évidentes en Haïti. L’approche de Développement et Paix est basée sur la création de richesse locale et l’utilisation des ressources disponibles au sein du pays et sur la recherche de solutions durables par et pour le peuple haïtien, sur la dignité intrinsèque de l’être humain. La prévention de la violence et la prise en compte des droits humains ont également été intégrés à toutes les étapes. Les plus vulnérables, principalement les femmes et les enfants, sont toujours prioritaires dans la mise en œuvre des programmes.

L’approche de Développement et paix et de ses partenaires est fondée sur la reconstruction d’un habitat humain, comme l’affirme le Père Joseph de la Fondation haïtienne pour le relèvement et le développement :

« Nous n’offrons pas seulement un espace physique aux gens, nous développons un sentiment d’appartenance à la communauté, et offrons des services pour les familles et les enfants. Nous voulons que les gens trouvent du travail, aient accès à une école, à une clinique et à un grand centre communautaire. »

Développement et Paix a notamment contribué à la construction d’un nouveau campus du Foyer Maurice-Sixto, qui accueille des enfants qui vivent en domesticité. Ces enfants, appelés restavèk, sont placés dans des familles d’accueil où ils sont assignés aux tâches ménagères. Ils sont souvent maltraités et ne vont normalement pas à l’école.

Au Foyer Maurice-Sixto, ils sont considérés comme des enfants à part entière. Ces nouveaux bâtiments, construits pour remplacer des locaux détruits par le séisme, pourront accueillir sous peu un nombre beaucoup plus élevé d’enfants.

 « J’ai une nouvelle école à Rivière-Froide, une très belle école. L’année prochaine, j’étudierai dans ce nouveau bâtiment. On aura beaucoup plus d’espace. Ce sont de très beaux locaux qui ont été construits pour nous ! », s’exclame Wislande, 16 ans, enfant restavèk depuis l’âge de 7 ans, accueillie au Foyer Maurice-Sixto.

L’un des plus importants projets de relogement en milieu rural, réalisé en partenariat avec l’Institut de technologie et d’animation (ITECA), est la reconstruction de 400 maisons permanentes dans la commune de Gressier, un endroit durement touché par le séisme. Les maisons sont bâties selon les normes parasismiques et anticycloniques grâce à une technologie qui a permis de construire rapidement des habitations à faible coût, avec une main-d’œuvre et des matériaux locaux.

Les familles vivaient déjà dans ce secteur avant le séisme. Plutôt que d’aller vivre dans un camp temporaire ou de se déraciner pour s’installer dans un « village artificiel », elles ont décidé de rester sur place et de travailler ensemble à reconstruire leurs maisons.

Micheline et Frantzé vivent maintenant avec leurs deux enfants dans leur nouvelle maison : « Cette maison nous a permis de sortir de la mauvaise situation dans laquelle nous nous trouvions depuis plus de trois ans. Même s’il pleut, nous dormons enfin comme de vrais bébés ! »