Soutenir les communautés affectées par les conflits et les changements climatiques en Somalie

19 septembre 2018
Responding to conflict and climate change in Somalia

Située dans la Corne de l’Afrique, au large du golfe d’Aden, la Somalie a toujours connu un environnement hostile, propice à la sécheresse et à la chaleur extrême. À cette équation s’ajoutent les conflits et les changements climatiques, amplifiant ainsi les difficultés que doivent surmonter la population.

La violence récurrente et la mauvaise gouvernance ont fait de la Somalie l’un des pays les plus pauvres et le moins développé de la planète. Les changements climatiques aggravent cette situation, provoquant des changements météorologiques sévères aux conséquences dévastatrices.

La situation

5,4 millions de personnes dans le besoin

1,2 million d’enfants souffrant de malnutrition en 2018 (projection)

830 000 personnes affectées par les inondations

1,6 million de personnes déplacées par la sécheresse

Source: OCHA

Dans ce pays où 80% de la population dépend d’une agriculture de subsistance, les saisons des pluies sont de plus en plus incertaines, ce qui a entraîné une crise alimentaire majeure l’an dernier.

Cette année, la pluie tant attendue a apporté un peu de répit, mais la situation s’est vite détériorée lorsque la tempête tropicale Sagar s’est abattue sur le pays, causant des inondations mortelles et détruisant les récoltes dans plusieurs régions du pays.

En Somalie, Développement et Paix – Caritas Canada appuie des organisations partenaires qui aident les communautés à faire face aux pénuries alimentaires et aux inondations.

Dans le sud-ouest du pays, Développement et Paix et Caritas Somalie fournissent de l’aide à 3 150 victimes des inondations qui vivent maintenant dans des camps car leur maison ont été détruites. Ces familles reçoivent des bâches, des couvertures, des moustiquaires ainsi que des rations de farine, de riz, de sucre et d’huile.

Dans la région de Gedo, Développement et Paix agit en collaboration avec Affaires mondiales Canada, la Banque des céréales vivrières du Canada et l’organisation catholique irlandaise de développement international Trocaire, pour détecter les cas de malnutrition chez les femmes enceintes et allaitantes et les jeunes enfants des communautés nomades. De nombreuses familles sont restreintes à un repas par jour, ce qui affecte le développement des enfants.

Celles et ceux qui souffrent de malnutrition reçoivent une aide alimentaire d’urgence riche en calories, vitamines et protéines, comme de la pâte d’arachides enrichie et de la bouillie riche en nutriments. Dans les cas de malnutrition aiguë, on réfère les enfants et les mères aux cliniques de santé qui peuvent les traiter.

Grâce à ce projet, soutenu par Affaires mondiales Canada, 2 700 enfants et 2 700 femmes voient leur santé et leur vie s’améliorer.

aide urgente - crise humanitaire

 

Votre don fait la différence!

Donnez aujourd’hui pour les personnes les plus vulnérables de la Corne de l’Afrique.