Un chemin de croix virtuel en solidarité avec les communautés autochtones de l'Amazonie.

11 avril 2020

En cette Semaine sainte, Développement et Paix - Caritas Canada se joignait à ses sympathisantes et sympathisants afin de revivre les événements de la passion de Jésus tout en faisant des liens avec les menaces que vivent les peuples autochtones et traditionnels de l’Amazonie.

Nous vous invitons à vivre et revivre ce moment avec nous, en spiritualité et en solidarité.

Visionnez la vidéo ci-dessous:

Les magnifiques vitraux qui illustrent les stations du Chemin de Croix sont ceux de la basilique-cathédrale de Saint Boniface au Manitoba.

Plus de 150 personnes se sont jointes à Développement et Paix le 10 avril 2020, Vendredi saint, afin de partager un chemin de croix virtuel. Voici ce qu'elles avaient à dire après la célébration.

Marie Belle : Merci à vous, cela réchauffe le cœur de vous retrouver en ligne.

Sœur Norma McDonald : Merci d'avoir prié si bien et en solidarité. 

Marc : Merci! Je participe à partir de Vonda en Saskatchewan, de la paroisse St-Philippe-de-Néri. Nous sommes agriculteurs, près de la terre, et les défis des résidents en Amazonie nous touchent beaucoup.

Thérèse, diocèse de Rimouski : Réunion, chapelet avec la famille un peu partout et ce beau chemin de croix. Merci à vous tous et bonne fête de Pâques. 

Sherley et Ludovic de Sainte-Marthe-sur-le-Lac : Merci pour ce beau moment de recueillement qui nous a permis de suivre ce Chemin de Croix en direct. 

Elie Olivier : Bonjour! J'ai beaucoup apprécié le chemin de croix que je passe tout seul. Ma famille est loin au Cameroun en Afrique.

Hugo : Merci de ce beau chemin de croix. Nous avons pu faire communauté chacun de notre côté. Nous avons pu nous solidariser entre nous et avec ces peuples de l'Amazonie qui sont gardiens de la terre. Merci pour tout!

Patrick Auguste : Merci pour ce beau moment ! Le vivre en cette période de confinement qui nous fait ressentir davantage notre vulnérabilité, donne encore plus de sens à cette experience de compassion avec la souffrance dans le monde en communion avec le Christ. Merci !

Martine, de la paroisse Bon-Pasteur à Québec : Merci pour ce Chemin de Croix inspirant en communion avec les peuples autochtones de l'Amazonie. 

Sabine, de la Paroisse Notre-Dame-des-Neiges à Montréal : Je vous félicite pour cette initiative. Ce chemin de croix était aussi de nous ramener vers les réalités des peuples autochtones. J’ai trouvé aussi que c’était si pertinent de faire le lien avec les pensées du Pape. J’étais seule pour ce moment de partage. 

Fernand: Merci d’avoir encore mis en image la dignité des personnes et la beauté de la Création. Au-delà de la mort, l’arôme de la vie était bien sensible.  Tant d’horribles images existent et découragent quand l’espérance chrétienne est absente.