Un million de dollars pour permettre aux réfugiés rohingyas dans des camps au Bangladesh d’améliorer leurs conditions de vie

23 mai 2019

Grâce à une contribution financière d’Affaires mondiales Canada (AMC) d’1 million de dollars, Développement et Paix - Caritas Canada pourra étendre son appui aux réfugiés rohingyas qui vivent dans des camps de fortune surpeuplés ne répondant pas aux normes humanitaires de base et sous des abris ne résistant pas aux intempéries, dans les zones d’extension du camp de réfugiés de Kutupalong, situé dans le district de Cox’s Bazar au Bangladesh. La somme allouée permettra ainsi de fournir des formations et des matériaux afin de permettre à 6 000 familles de reconstruire leurs abris et leurs quartiers par elles-mêmes.

« Cette approche inclusive, qui place les personnes réfugiées au centre de l’aide, leur permet d’être mieux équipées pour faire face aux chocs futurs, tout en garantissant la pérennité, la qualité et l’appropriation des infrastructures », souligne Dominique Godbout, Chargée de programmes d’urgence, Asie à Développement et Paix – Caritas Canada. L’appui d’Affaires mondiales Canada permettra également d’installer des lampadaires solaires afin d’améliorer la sécurité dans les camps, en particulier pour les femmes et les jeunes filles.

Depuis août 2017, plus de 900 000 Rohingyas ont fui la Birmanie (Myanmar) pour se réfugier au Bangladesh, principalement dans le district de Cox’s Bazar. Développement et Paix – Caritas Canada et son partenaire Caritas Bangladesh sont intervenus dès le début de la crise, en fournissant de la nourriture à près de 25 000 personnes réfugiées parmi les plus vulnérables et ont, grâce à une contribution d’1,25 million de dollars d’Affaires Mondiale Canada et la générosité des Canadiennes et des Canadiens, poursuivi leur action en participant à la construction d’abris temporaires, à la distribution de produits de première nécessité, de kits d’hygiène et de dignité, ainsi qu’à la construction de points d’eau potable, de latrines et d’espaces de douche.

De plus, 5 000 réchauds pour cuisiner et des bouteilles de gaz ont été distribués afin de réduire la consommation de bois de chauffe et sauvegarder des écosystèmes d’une importance cruciale pour les moyens d’existence des réfugiés et des communautés d’accueil. La fourniture de réchauds et de combustible à gaz a également eu un impact sur les activités quotidiennes des femmes, puisque la grande majorité d’entre elles ont indiqué qu’elles économisaient 3 heures par jour par le simple fait de ne pas avoir à aller chercher du bois pour cuisiner.

« Depuis près de deux ans, les différentes actions mise en œuvre en partenariat avec Caritas Bangladesh ont permis de rejoindre, directement et indirectement, près de 125 000 personnes réfugiées. Encore aujourd’hui, les réfugiés rohingyas sont très dépendants de l’aide humanitaire et leurs conditions de vie sont difficiles. Il est donc important de continuer à les soutenir », ajoute Dominique Godbout.

En chiffres :

Dès le début de la crise, Développement et Paix a rapidement mis en place une réponse humanitaire pour répondre aux besoins fondamentaux des réfugiés rohingyas  :

 

JE DONNE MAINTENANT

Développement et Paix – Caritas Canada accepte toujours les dons destinés à soutenir les réfugiés rohingyas au Bangladesh. Pour en savoir plus sur notre action : devp.org/rohingyas