Visite de Soeur Modestine au Québec

Nous avons eu le privilège d’avoir la visite d’une de nos partenaires du Sud, Sœur Modestine, originaire du Madagascar. Sœur Modestine est la supérieure générale de la Congrégation des petites Sœurs de Marie Magnificat et est responsable de la Commission pastorale sociale du diocèse de Tsiroanomandidy. Elle est venue nous entretenir et promouvoir les actions de Développement et Paix dans son pays, le Madagascar. Elle a, en autre, parlé de la souveraineté alimentaire et de l’accès aux semences par les petites agricultures familiales et locales. Elle a également partagé avec nous l’importance de l’apport des femmes dans le domaine de l’agriculture pour le développement des communautés rurales du Madagascar.

En partageant son expérience de vie aux membres de l’organisation, ces derniers ont pu constater par eux-mêmes que chaque don est important et se transforme en actions concrètes à Madagascar, mais aussi un peu partout à travers le monde. Ce genre d’événement permet de légitimer les actions de l’organisme en rencontrant des personnes participant à nos actions provenant du Sud. Ces rencontres et événements grand public de partage permettent également à nos partenaires de mettre un visage sur les dons qu’ils reçoivent ce qui, aux dires de Sœur Modestine, approfondit la relation de partenariat.

Dans le cadre de son voyage au Québec, Sœur Modestine a pu faire une première rencontre à Montréal avec les membres représentants au Conseil National. Par la suite, elle a rencontré les membres de St-Jérôme avant de se rendre dans le diocèse de Nicolet, dans les villes de Nicolet, Victoriaville, ainsi que Drummondville. Ensuite, elle a passé quelques jours à Québec où elle a rencontré plusieurs groupes à Lévis et à l’Université Laval notamment. Lors de sa visite à Québec, Sœur Modestine a accompagné une délégation de membres pour rencontrer leur député Denis Blanchette pour la remise de pétitions signées dans sa circonscription. C’était une rencontre assez cordiale où elle a pris la parole et expliqué au député ce qu’elle fait au Madagascar et comment Développement et Paix l’a aidée à améliorer la vie de plusieurs centaines de familles Malgaches. Dans son allocution, elle a surtout mis l’accent sur le rôle des femmes dans les ménages et dans la petite agriculture familiale.

Elle termine son séjour à Montréal avant de repartir dans son pays. Tout au long de son parcourt, elle a pu partager son expérience avec les membres de Développement et Paix, grâce à des dîner-causerie, des apparitions à des conférences ou encore à des événements grand public. Elle a également pu faire découvrir les activités de Développement et Paix à un éventail de personnes qui étaient ou non conscientes de ce que faisait l’organisme en accordant des entrevues que ce soit à la radio étudiante universitaire de l’Université Laval ou encore à Radio Galilée. Les gens ont été somme toute très nombreux à participer aux divers événements et très heureux d’apprendre à connaître cette femme comme nous pouvons le constater dans l’émission L’urbain de la télévision communautaire des Bois-Francs.