Nouvelles de nos partenaires

A New Leaf : c’est parti !

27 février 2013
par 
Suzanne Slobodian, conseillère en collecte de fonds, dons majeurs et dons planifiés

Notre « tournée pancanadienne » (5 villes) s’est amorcée lundi soir à Ottawa et c’est avec beaucoup de fierté que Mgr Terrence Prendergast (Archevêque d’Ottawa) y a accueilli le lancement du documentaire A New Leaf.

Mots clés: 

Urgence au Mali : Développement et Paix soutien les Caritas au Sahel

26 février 2013
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications
Employés de Caritas Niger - CADEV - avec des réfugiés maliens

Le conflit qui sévit actuellement au Mali est le fruit d'une succession d'événements complexes où chaque acteur défend ses intérêts propres. Ambitions sécessionnistes, contrôle des ressources naturelles et imposition de la charia sont autant de revendications soulevées par une diversité d’acteurs nationaux et internationaux. Après avoir lancé une offensive armée au début de janvier 2013, les troupes françaises, soutenues par des troupes africaines, ont maintenant repris le contrôle de la quasi-totalité du territoire, mais l’instabilité persiste.

Journée mondiale de la justice sociale

20 février 2013
par 
Kelly Di Domenico et Khoudia Ndiaye, agentes de communications

Il est opportun que cette année, la Journée mondiale de la justice sociale tombe pendant notre campagne Carême de partage — un moment de l’année où nous célébrons notre engagement et notre solidarité en faveur de la construction d'un monde plus juste. La justice sociale touche la question des droits, de la dignité humaine, de la solidarité, et elle est aussi intimement liée à la question de la justice environnementale et du respect des ressources naturelles.

Mots clés: 

50 maisons construites à Ti-Boucan : En route vers notre objectif !

4 février 2013
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications
Raphaël Sene, responsable de la production des portes et des fenêtres

Les habitants de Ti-Boucan, les ouvriers et les artisans de la nouvelle usine, l’Institut de Technologie et d’Animation (ITECA) et Développement et Paix ont travaillé fort; après plusieurs mois de travail sans relâche, les premières maisons sont sorties de terre !

Mots clés: 

Mali : un nombre de plus en plus élevé de réfugiés dans les pays voisins

30 janvier 2013
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications
-	Les réfugiés arrivent dans l'une des régions les plus arides du Burkina Faso. Ils arrivent sans rien. Ils ont besoin de nourriture, d'abris, de soins médicaux et de carburant. Photo : Simone Stefanelli/Caritas

En deux semaines, ce sont plus de 7 500 Maliens qui ont fui leur pays pour se réfugier dans les pays voisins, selon les chiffres du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. En effet, l'intensification du conflit a poussé des familles entières, pour certaines en voiture ou en camion et pour d’autres à pied ou à dos d'âne, à se réfugier dans les pays voisins (essentiellement au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie).

Notre réponse au typhon Saola aux Philippines

23 janvier 2013
par 
Geneviève Talbot, chargée de programmes internationaux
En août 2012, le typhon Saola (aussi connu comme Gener) et des pluies diluviennes frappaient durement le nord des Philippines, particulièrement la capitale, Manille, et ses alentours. Inondations, populations déplacées et crainte que l’eau ne prenne des mois à se retirer, comme après le passage du typhon Ondoy (Ketsana) en 2009, ont motivé les partenaires de Développement et Paix à réagir promptement.
Mots clés: 

Au Mali, des centaines de milliers de personnes menacées par les affrontements

16 janvier 2013
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications
De nouveaux réfugiés maliens au Niger attendent d’être enregistrés et de recevoir les premières rations d’aliments. Photo : Ryan Worms/Caritas Internationalis

La situation difficile qui affecte actuellement des milliers de Maliens n’aura échappée à personne. L’intervention militaire française, si elle apparaît soutenue par la grande majorité des Maliens, risque de rendre davantage précaire la situation humanitaire de la population et particulièrement celle au Nord. L’instauration de l’état d’urgence par le président Dioncounda Traoré affecte d’autant plus les 200 000 personnes vivant encore dans cette région : «  J’ai une crainte pour la population du Nord aujourd’hui. On sait que cette population vit de manière précaire.

Haïti : « On peut être fier de ce qui a été fait jusqu’à présent. »

14 janvier 2013
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications

Entretien avec Jean-Claude Jean, responsable du bureau de Développement et Paix en Haïti. Il est chargé de la supervision du programme de reconstruction et du suivi des projets.

Trois ans après le séisme, quel est le contexte en Haïti ? Peut-on considérer que l’urgence est définitivement derrière nous ?

On peut constater aujourd’hui que les choses ont évolué en Haïti et notamment à Port-au-Prince. Ne serait-ce que l’absence dans les rues des tonnes de gravats et de débris suite au séisme.

Mots clés: 

La Bolivie devient le quatrième État à ratifier le nouveau traité international sur les travailleuses et travailleurs domestiques

5 décembre 2012
par 
Mary Durran, chargée de programmes pour l'Amérique latine
La plupart des travailleuses domestiques de la Bolivie, qui ont tout à gagner du nouveau traité, sont des femmes autochtones.

Le 20 novembre 2012, la Bolivie est devenue le quatrième État à ratifier formellement la nouvelle Convention n° 189 de l'Organisation internationale du Travail (OIT) sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques. Adoptée par l'OIT le 16 Juin 2011, la Convention n° 189 a été célébrée par les travailleuses et travailleurs à travers le monde comme le symbole d’un véritable changement dans la vie d'au moins 100 millions de travailleuses et travailleurs dans le monde.

La Fédération nationale des travailleuses domestiques de Bolivie réalise des progrès importants en matière de respect des droits et de la dignité

19 octobre 2012
par 
Mary Durran, chargée de programmes pour l'Amérique latine

Ces femmes sont parties de très loin. Aussi bien au sens littéral qu'au sens figuré. Diana Garcia, âgée de 19 ans et membre de l’équipe de direction de la FENATRAHOB, a commencé à travailler dès l’âge de 12 ans comme bonne dans une région très isolée de la Bolivie, le département de Pando en Amazonie bolivienne. Aujourd’hui, Diana étudie le droit à l’Université de Bolivie.