24 février 2012
par 
François Gloutnay, agent de communications

Depuis 45 ans (oui, la toute première campagne de Développement et Paix a eu lieu en février et en mars 1968 !), la campagne Carême de partage fait appel à des valeurs. Celle du partage, bien sûr. Mais aussi la compassion et la solidarité. De grandes valeurs.

Mais c'est aussi l'occasion de lancer des chiffres. Les valeurs qui nous sont chères prennent forme directement en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Des groupes sont appuyés, des projets et des programmes sont mis sur pied grâce à la solidarité des gens qui participent, chaque année, à la campagne Carême de partage.

Allons-y pour ces chiffres. Il y a d'abord celui de dix millions de dollars. C'est l'objectif de cette présente campagne Carême de partage.

L'an dernier, la somme amassée lors de la campagne - mais aussi durant toute l'année - a permis à Développement et Paix se s'engager à verser 12 millions de dollars à 186 projets de développement à long terme dans 31 pays du Sud (13 en Afrique, 11 en Amérique latine, 4 en Asie et 3 au Moyen-Orient). Développement et Paix a aussi appuyé 55 projets de secours d'urgence (dans 15 pays) d’une valeur de 16 millions de dollars, ce qui porte sa contribution totale pour l’année à 28 millions de dollars.

Depuis sa fondation en 1967, pas moins de 16 000 projets ont été appuyés au Sud, ce qui représente une somme de 603 millions de dollars.

Ce sont des chiffres. Derrière ces nombres, aussi imposants soient-ils, il y a des hommes, des femmes et des enfants qui ont vu leurs espoirs d'une vie plus digne être partagés par des gens d'ici.

Mots clés: