Haïti : la radio Vwa Peyizan Sid appuyée par Développement et Paix – Caritas Canada, vandalisée aux Cayes

Dans Blogue
27 juin 2019

Il y a près d’une semaine, samedi 22 juin, la radio communautaire Vwa Peyizan Sid (VPS), située aux Cayes, a été attaquée et mise à feu peu de temps après qu’un programme nommé «Sekwe kalbas » (secouer la calebasse), critiquant l’action du président Jovenel Moïse, ait été diffusé. De plus, plusieurs journalistes de la radio ont été les cibles répétées de graves menaces et de persécutions.

La radio VPS s’ajoute ainsi à la longue liste de médias haïtiens qui ont été attaquées ces dernières semaines et seulement deux semaines après l’assassinat du journaliste Pétion Rospide, tué par balles dans sa voiture, après avoir dénoncé un incendie criminel de véhicules appartenant à une autre station de radio.

Dans un contexte social, économique et politique très tendu, Haïti a été confronté en février dernier à de violentes manifestations de la population dans les grands centres urbains. Motivées par des revendications sociales, dont la principale contre les prix élevés de l’essence, de la nourriture mais aussi de la mauvaise gestion des dépenses publiques et de la corruption généralisée, on observe depuis quelques semaines une reprise soutenue des mobilisations. Radio VPS met souvent en exergue ces préoccupations ainsi que celles soulevées par les communautés rurales et urbaines des environs.

La radio VPS ainsi que d’autres stations de radios communautaires font partie des médias les plus populaires d’Haïti. Véritables médias de proximité, elles accompagnent les masses populaires dans leurs revendications et sont un outil stratégique dans le cadre de la lutte pour le changement social et la démocratie. Ainsi, Développement et Paix – Caritas Canada soutient des réseaux de radios communautaires tels que SAKS (Société d'animation et de communication sociale) et REFRRAKA (Réseau des femmes des radios communautaires haïtiennes), dont la radio VPS fait partie.

Signe de l’estime que porte la population envers ces médias communautaires, une manifestation a été organisée dès le lendemain de l’attaque de la radio VPS, dans les rues de la ville des Cayes pour exiger que soit respecté la liberté de la presse et plus particulièrement pour le respect des radios communautaires. Il s’agit, plus que jamais, d’un besoin urgent sachant qu’Haïti occupe la 62ème place sur 180 pays dans le Classement de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2019.

Développement et Paix – Caritas Canada souhaite exprimer sa solidarité envers les journalistes haïtiens et souhaitent qu’ils puissent être libre d’exercer leur métier en toute sérénité.