La mobilisation se poursuit autour de la reconstruction en Haïti

Dans
10 juin 2014
par 
Khoudia Ndiaye, agente de communications

Développement et Paix a eu le plaisir de participer, jeudi dernier, au colloque Haïti : analyse et perspectives de l’aide, organisé par la Concertation pour Haïti (CPH), dont il est membre. Le colloque a permis de poursuivre la réflexion et d’établir une analyse sur l’état d’avancement de la reconstruction.

Les présentations effectuées par Paul Cliche, chercheur associé au Réseau d'études des dynamiques transnationales et de l'action collective (REDTAC) de l'Université de Montréal et Fraser Reilly-King, analyste des politiques au Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) ont été à cet égard très enrichissantes. Tous deux constatent que malgré la poursuite du processus de reconstruction, la situation demeure critique notamment dans des domaines clés tels que le logement ou encore la lutte contre l’épidémie de choléra.

D’autre part, l’une des grandes observations soulevée concerne le fait que la communauté internationale peine à trouver des solutions durables et à intégrer au processus de refondation, les acteurs nationaux et étatiques. Jean-Claude Jean, responsable du bureau de Développement et Paix en Haïti, faisait partie des panélistes. Il a notamment soulevé le fait que « la société civile haïtienne a réussi, ces trente dernières années, à être partie prenante des avancées réalisées dans le pays et ce, malgré sa désorganisation. L’enjeu de la réorganisation de l’aide internationale et plus particulièrement de l’aide canadienne doit prendre en compte la question des acteurs locaux. Nous devons poursuivre notre plaidoyer en faveur d’un développement qui soit inclusif, c’est-à-dire qui prenne en considération l’ensemble des acteurs locaux, aussi bien les Haïtiennes et les Haïtiens que l’État ».

Vous pouvez visualiser les photos du colloque ici : https://flic.kr/s/aHsjYLR5VF

Mots clés: