La situation au Kerala demeure précaire

Dans Urgences
24 septembre 2018

Plus d’un mois après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’État du Kerala au sud-ouest de l’Inde, la situation de milliers de personnes demeure encore aujourd’hui très précaire. « Considérées comme les pires inondations depuis un siècle, les habitants du Kerala n’ont jamais connu un déluge d’une telle étendue », explique le père Paul Moonjely, directeur de Caritas Inde. L’ampleur des destructions est telle que l’on compte à ce jour :

  • 491 personnes décédées emportées par des inondations et des glissements de terrain
  • 100 camps de secours d’urgence toujours en activité
  • 1 832 maisons complètement détruites
  • 21 775 maisons partiellement endommagées

Le retrait des eaux laisse plus de 700 000 personnes sans domicile et sans moyens de subsistance. Les besoins en eau potable, en vivres, en fournitures médicales et d’hygiène demeurent toujours aussi importants. La plupart des ouvriers agricoles et des journaliers ont perdu leurs moyens de subsistance et il apparait urgent de restaurer leurs récoltes dans les prochains mois, conformément à leur calendrier. De plus, les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite ont également un besoin urgent d'assistance.

« Je n’en croit pas mes yeux ! Nous avons bu une eau contaminée chaque jour après les inondations », constate Mary en regardant à travers les verres qu’elle tient dans ses mains. Ils contiennent de l’eau fraîchement pompée à l’unité de filtration installée à Jaihind Colony, situé dans le district de Wayanad. Suite aux inondations qui ont dévasté le Kerala en août dernier, les habitants ont consommé une eau contaminée pendant près d’un mois.

La réponse de Développement et Paix – Caritas Canada

Dès le début de la crise, Développement et Paix a débloqué la somme de 50 000 dollars afin de soutenir rapidement les personnes les plus vulnérables et marginalisées et d'appuyer son partenaire Caritas Inde qui fournissait une aide d’urgence aux communautés pauvres vivant dans les zones les plus isolées. Ensemble, notre action a permis de distribuer de la nourriture, des produits de première nécessité et des kits d'hygiène à 10 584 familles dans les districts d'Alleppey, de Kotayam et de Wayanad.

Dans les prochaines semaines, une aide sera fournie à travers le réseau Caritas à 14 500 familles à Idukki, Pathanamthita, Alleppey, Thrissure, Chanagacherry, Mavelikara, Kotayam, Tellichéry, Tiruvalla, Punalur, Muvatupuzha, Ernakulam-Angamaly, Kotapuram et Irinajalakuda. De plus, nous appuierons la restauration de 450 maisons et le rétablissement des moyens de subsistance de 1 250 petites exploitations agricoles et petites entreprises.

Plusieurs mois seront nécessaires pour reconstruire habitations et infrastructures, sans compter que la mousson risque de durer encore plusieurs semaines et que les risques de nouvelles inondations ne sont pas à exclure, dans un contexte marqué par les changements climatiques. « Nous demandons à toutes et tous de nous appuyer. C'est notre chance de manifester notre solidarité envers celles et ceux qui ont tout perdu et qui cherchent désespérément de l'aide. Dans ces moments-là, chaque don et chaque seconde comptent », souligne Paul Moonjely.

 

JE DONNE MAINTENANT

Développement et Paix – Caritas Canada accepte les dons destinés à soutenir ses efforts en Inde.