Lancement de la conférence des jeunes sur les changements climatiques

2 décembre 2015
par 
Thalia D’Aragon-Giguère, Stagiaire Québec sans frontières
Crédit photo : Sarah Lauzon

C’est dans l’ambiance intime du Bleury Bar à Vinyle, au centre-ville de Montréal et sous les paroles d’artistes engagés qu’une centaine de jeunes ont donné le coup d’envoi à la 11ème édition de la Conférence des jeunes sur les changements climatiques (COY11), le 26 novembre dernier.

Unie par la musique, c’est une jeunesse conscientisée et éveillée qui s’était rassemblée au Bleury Bar à Vinyle afin de s’indigner contre les injustes. L’imagination était au rendez-vous alors que la soirée s’est déroulée sous la forme d’une mise en scène mettant en vedette des activistes environnementaux contre des entrepreneurs pollueurs.

« Nous réclamons la justice et nous la voulons maintenant » a-t-on entendu à plusieurs reprises. Le ton a rapidement été donné avec des discours inquiets, des paroles engagées, mais aussi un sentiment d’espoir de voir tous ces jeunes réunis pour la bonne cause. Création d’une constitution contre les pipelines, rap contre les sables bitumineux et la crise écologique actuelle, les artistes ont abordé différents sujets afin de passer un message et provoquer un changement. Les jeunes se posent toutefois des questions à savoir si leur voix est bel et bien entendue. La formation Strange Froots, composée de trois jeunes femmes, a d’ailleurs soulevé quelques réflexions lors de son interprétation : « Voyez-vous ce que je vois ? Quelqu’un peut-il m’aider? Quelqu’un peut-il me libérer ? Y a-t-il quelqu'un qui m'entende ?».

C’est un cri du cœur que la jeunesse a lancé aux politiciens et au peuple en se réunissant ainsi pour lutter contre les changements climatiques. « Il faut lutter contre cette industrie meurtrière qui creuse notre tombe », s’est écriée une des participantes. « Construire, agir et grandir ! », a scandé un autre. « Nous devons continuer à nous battre sans jamais abandonner». Les jeunes souhaitent ainsi que tous ensemble nous prenions une meilleure direction et que nous soyons solidaires pour la cause.

La Conférence de la jeunesse sur les changements climatiques s’est tenue à Montréal, du 26 novembre au 29 novembre 2015. L’édition montréalaise de la COY11 s’est essentiellement penchée sur la lutte contre les changements climatiques au Québec et au Canada. Les activités se sont déroulées sur trois campus universitaires, soit Concordia, McGill et UQÀM. Pour de plus amples informations, veuillez consulter http://montreal.coy11.org.

Les jeunes semblent prêts pour le changement. L’êtes-vous ?