Le travail bat son plein grâce à votre générosité

Dans Urgences
20 décembre 2013
par 
Kelly Di Domenico, Agente de communications
Des victimes du typhon reçoivent des vêtements distribué par Caritas Philippines-NASSA

Développement et Paix a accru son appui aux secours déployés aux Philippines grâce à l’élan de générosité qui a soulevé notre pays à la suite du typhon Haiyan.

Au lendemain du cataclysme, Développement et Paix a tout de suite collaboré avec Caritas Philippines-NASSA, qui distribuait de la nourriture, de l’eau et d’autres produits essentiels dans les zones les plus durement frappées par la tempête. Il s’agissait en particulier de régions éloignées des îles de Palawan et de Panay, qui ont reçu moins d’attention que d’autres îles, mais qui ont subi de lourdes dévastations. Développement et Paix vient d’offrir 1 million $ de plus à Caritas Philippines-Nassa, pour financer les efforts de son partenaire qui continue de venir en aide aux victimes les plus vulnérables de cette catastrophe naturelle.

Le directeur du Programme international Gilio Brunelli et le chargé de programmes Jess Augstin sont allés récemment aux Philippines voir comment Développement et Paix peut le mieux soutenir les opérations de secours. « Nous avons participé à l’assemblée de coordination de la confédération Caritas, qui réunissait des représentants de diverses agences Caritas du monde entier, dont les neuf diocèses touchés par Haiyan. La rencontre avait pour but à la fois de faire le point sur les opérations d’urgence et de secours, sur la coordination et sur la couverture des territoires, et de commencer à planifier la prochaine étape, et notamment le travail de reconstruction à long terme. On ne peut qu’être impressionné de faire partie de cette grande famille internationale qui a réagi si rapidement et de manière phénoménale pour appuyer Caritas Philippines-NASSA dans ses interventions d’urgence et de secours », commente Jess Agustin.

Développement et Paix collabore aussi avec la section Asie-Pacifique du Church World Service pour soutenir une organisation locale, le People’s Disaster Risk Reduction Network [Réseau populaire pour la réduction des risques liés aux cataclysmes] qui aide les familles à rentrer dans leurs foyers, dans les régions de Biliran et du Samar oriental. Le réseau fournit aussi à 2500 familles (soit environ 15 000 personnes) des matériaux pour reconstruire leur maison, ainsi que des objets domestiques perdus à l’occasion du sinistre, comme des ustensiles de cuisine, de la vaisselle et des couverts.

« Moins d’un mois après Haiyan, nous pouvions voir les gens s’employer à nettoyer, à réparer et à reconstruire… N’eût été les signes évidents de destruction massive – grands arbres déracinés, édifices sans toit, maisons et écoles effondrées, lignes électriques abattues --, on aurait dit que la vie était “revenue à la normale”. Le courage et la détermination des gens qui reconstruisent leur maison sans attendre que quelqu’un d’autre vienne le faire pour eux, et leur gratitude qui s’exprime en paroles et en larges sourires sont extraordinaires », ajoute Jess.

Toutes ces actions sont rendues possibles par les dons de près de 5 millions $ qu’a reçus Développement et Paix en gage de solidarité avec les victimes de ce cataclysme. Il n’est pas trop tard pour exprimer votre solidarité avec les personnes frappées par ce désastre.

Le gouvernement du Canada a prolongé jusqu’au 23 décembre l’échéance pour l’aide qui sera versée en contrepartie des dons faits par des particuliers : tous les dons acheminés avant cette date seront admissibles.