L’efficacité de Développement et Paix

Dans
6 juillet 2012
par 
Claire Doran, directrice du service de l'éducation
Dépenses de Développement et Paix

Le magazine d’affaires MoneySense (en anglais) vient de publier, comme à chaque année, son palmarès des organismes d’aide.

Quoique ayant reçu une cote globale de « A- », Développement et Paix y reçoit la cote « C » pour ce qui est désigné comme l’efficacité d’ensemble de l’organisme ! Cette cote représente le pourcentage des revenus qui va aux programmes, plutôt qu’à l’administration.

À cause de sa méthodologie qui place le programme d’éducation dans les frais d’administration, le palmarès de MoneySense donne un portrait déformé de l’efficacité réelle de l’organisme. Or Développement et Paix réalise sa mission de lutte contre la pauvreté dans les pays du Sud à travers ses deux programmes : le programme international qui appuie les efforts de développement des populations du Sud, et le programme d’éducation qui sensibilise le public canadien aux enjeux de justice globale et qui l'incite à s’engager dans des actions en appui aux populations pauvres du Sud. Ce programme d’éducation et d’engagement du public représente environ 3 millions de dollars annuellement. (Vous pouvez consulter la page Où va votre argent pour plus de détails sur nos dépenses et programmes.)

Les partenaires de Développement et Paix au Sud estiment que le travail de solidarité active qui se fait au Canada est incontournable pour le développement de leurs régions. Développement et Paix croit que le développement du Sud ne peut se faire sans le programme d’éducation et qu’il ne s’agit pas là de frais administratifs.