Les explosions de Beyrouth : mise à jour un an plus tard

Par: Judith Faucher, Chargée de la recherche de financement de projets internationaux

Le 4 août 2020, un incendie sur un quai au port de Beyrouth, au Liban, a déclenché une série d’explosions dans une unité de stockage de produits chimiques. Les deux explosions étaient si puissantes qu’un observatoire sismologique régional les a enregistrées comme un tremblement de terre de magnitude 4,5. Les conséquences ont été dévastatrices. Plus de 200 personnes ont été tuées, plus de 7 500 personnes ont été blessées et environ 300 000 personnes ont été déplacées.

Développement et Paix — Caritas Canada a lancé un fonds d’urgence pour aider les victimes. Nos membres et nos sympathisants ont répondu avec ferveur et ont aidé à recueillir plus de 700 000 $. Cela nous a permis de soutenir l’intervention d’urgence de nos partenaires locaux sur le terrain.

Au nom de ces partenaires et des personnes qu’ils servent, nous vous remercions du fond du cœur pour votre solidarité.

Au service des personnes les plus vulnérables

Au cours des 12 derniers mois, nos partenaires, Caritas Liban et Basmeh et Zeitooneh, ont aidé certaines des victimes les plus marginalisées. Ils ont fourni :

  • Des formations en transformation laitière, des kits d’emploi et des liens avec le marché local pour les groupes de femmes des zones urbaines touchées par les explosions, afin de les aider à établir de petites entreprises;
  • Un soutien à la création de revenus pour aider 145 personnes syriennes et libanaises à subvenir à leurs besoins essentiels grâce à des travaux de nettoyage et de réhabilitation intensifs en main-d’œuvre;
  • Un abri, une assistance médicale, des services de santé mentale et psychosociaux, des conseils juridiques, des activités sociales et une formation professionnelle pour 30 travailleuses domestiques migrantes et victimes de violence basée sur le genre et de traite des êtres humains;
  • Des services médicaux de première ligne, notamment des kits d’assistance de base, une assistance médicale et des services de santé mentale et psychosociaux, pour 130 travailleurs migrants vulnérables.

Un accent sur la santé et l’hygiène

Grâce à un généreux financement du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Développement et Paix a pu offrir un soutien supplémentaire à Caritas Liban, lui permettant de venir en aide à quelque 9 000 victimes des explosions (dont 5 100 femmes et filles) avec des :

  • Services de soins de santé primaires;
  • Premiers soins psychologiques, des suivis de santé mentale et un soutien psychosocial (y compris des activités récréatives psychosociales pour les enfants);
  • Kits d’hygiène et de désinfection et des équipements de protection individuelle.

Combler les fossés

Des décennies de conflit régional, une guerre civile de 15 ans et des instabilités persistantes ont laissé le Liban fragmenté selon des lignes politiques, sociales et religieuses. Le pouvoir est partagé entre les groupes musulmans et chrétiens, mais la paix reste précaire. Dans ce contexte, nos partenaires de développement à long terme, la Fondation Adyan et PAX, ont poursuivi leur important travail au lendemain des explosions par le biais d’initiatives de plaidoyer, de dialogues, de tables rondes, de mise en réseau, de formation, de renforcement des capacités et de consolidation de la paix visant à renforcer la démocratie, la citoyenneté et la cohésion sociale.

Des problèmes qui perdurent

Avec la pandémie de COVID-19 s’ajoutant aux crises économiques et politiques en cours, la situation générale du Liban reste alarmante. Des millions de personnes ont vu leurs conditions de vie se détériorer, un tiers des enfants libanais vont au lit le ventre vide et plus de la moitié de la population vit désormais dans la pauvreté. C’est pourquoi nous avons besoin d’un soutien accru pour atteindre les objectifs de notre cadre de programme pour le Liban 2020-2022, qui sont les suivants :

  1. Répondre aux besoins de base immédiats (santé, abri et protection);
  2. Permettre aux gens de retrouver leur autonomie et leur autosuffisance;
  3. Donner aux gens les moyens de prendre la place qui leur revient au cœur du renouveau du pays.

Nous savons que vous gardez le peuple libanais dans vos pensées et vos prières. Votre générosité continue d’être nécessaire et sincèrement appréciée.