Messe de reconnaissance en mémoire de Benoît Roberge – Diocèse de Nicolet

28 juin 2017
par 
Micheline St-Arneault, du conseil diocésain de Nicolet

Le 18 juin dernier le Conseil national, en réunion de travail à Montréal, se rendait en fin de journée à Drummondville. Les membres y ont notamment participé à une célébration eucharistique à la basilique St-Frédéric, présidée par Mgr Terrence Prendergast, archevêque d’Ottawa, et l’abbé Luc Lafond de Drummondville. Cette messe était dite en mémoire de Benoît Roberge, un véritable apôtre, qui fut président du Conseil diocésain de Nicolet de 1989 à 1991 et y demeura engagé jusqu’à son décès des suites d’un cancer quelques années plus tard.

De gauche à droite : Micheline St-Arneault du conseil diocésain de Nicolet; Jean-Claude Le Vasseur, ex-président du Conseil national; Marie Boudreaul, épouse de feu Benoît Roberge; Trois enfants du couple Boudreau-Roberge

Pendant l’année de son Jubilé, Développement et Paix désire témoigner sa reconnaissance à des membres qui ont contribué (ou contribuent encore) de manière significative à sa mission. Des certificats exprimant cette reconnaissance sont ainsi présentés à des membres encore vivants (l’une des conditions) qui ont fait (ou font encore) preuve de leadership et de dévouement au service de l’organisme. Un certificat de reconnaissance pour contribution exceptionnelle ne pouvant être émis à titre posthume, quelle magnifique alternative que de prier ensemble en souvenir du legs d’une personne engagée décédée!

Animé du Souffle de l’Esprit, Benoît Roberge s’avérait une source d’inspiration pour toute personne avec qui il était en contact par sa croyance en l’impériosité d’agir ensemble, dans l’immédiat, pour la création d’un monde plus juste. Son ardeur militante était tangible, prônant que « la liberté passait par l’éducation». Il a contribué à porter la mission évangélique de Développement et Paix dans bon nombre de cœurs, dont celui de Jean-Claude Le Vasseur, de notre diocèse et ex-président du Conseil national durant les années 1997-1998 ainsi que dans celui du président national actuel, Jean-Denis Lampron. Ils sont tous deux reconnaissants d’avoir pu découvrir, grâce à leur ami Benoît, Développement et Paix, mouvement qui accomplit la parole de Mathieu 25, 31-46 MERCI BENOÎT !