Partout au pays, nos membres se mobilisent pour l'aide internationale

30 janvier 2013
par 
Kelly Di Domenico, agente de communications
Des membres avec Mgr Luc Cyr à Sherbrooke

Le temps froid qui a sévi sur toute la nation en janvier n’a pas empêché les membres de Développement et Paix de rencontrer leurs élus pour discuter des politiques d’aide internationale du Canada.

Dans le cadre de la campagne Développement international : Agissons pour la justice, nous invitons le public canadien à réfléchir aux nouvelles orientations de l’aide internationale, qui servent désormais à promouvoir les intérêts économiques du Canada à l’étranger plutôt qu’à appuyer les populations pauvres dans leur démarche de développement. Par cette campagne, nous demandons également à nos membres de partager leurs préoccupations avec les députés de leur région.

C’est ainsi que le 23 janvier dernier, des membres de Sherbrooke (Québec) ont tenu une conférence de presse avec Mgr Luc Cyr pour dénoncer les réductions dans le financement de l’aide internationale et leurs effets négatifs sur les populations pauvres du Sud.

« On  ne peut pas rester silencieux face à des coupures arbitraires dans l'aide internationale à nos frères et à nos sœurs du Sud qui vivent des situations d'injustice et de grande pauvreté... », a déclaré Mgr Cyr. « Je ressens une grande gêne devant certaines politiques et il faut questionner ceux et celles qui prennent ces décisions. »

La conférence de presse s’inscrivait dans la foulée de nombreuses autres rencontres tenues avec des députés partout au Canada.

En effet, tout au long des mois de décembre et de janvier, des membres de Kingston, Ottawa, Hamilton, Lloydminster (Saskatchewan), Montréal et Edmonton ont rencontré leurs députées et députés respectifs pour partager leurs inquiétudes et demander à qui profite réellement l’aide internationale, compte tenu de la nouvelle mission de l’ACDI.

De plus, des pétitions signées par nos membres sont transmises régulièrement au greffier des pétitions de la Chambre des communes afin d’être certifiées.

Développement et Paix tient à remercier tous les membres qui font preuve d’un engagement soutenu envers ses partenaires et ses programmes internationaux. Nous remercions également les représentants du gouvernement et les dirigeants locaux qui continuent d’accueillir les membres de leur circonscription pour échanger avec eux et sonder leurs opinions.

Des membres avec Stéphane Dion

Mots clés: