Pas la nouvelle espérée

21 mars 2012
par 
François Gloutnay, agent de communications

« En juillet 2010, Développement et Paix a soumis à l'ACDI une demande de contribution de 49,2 M$ pour son programme des cinq prochaines années. Nous avons finalement reçu la réponse gouvernementale. Ce n'est pas celle que nous espérions. Et ce n'est pas celle que vous espériez. »

Ces mots sont de Michael Casey, directeur général de Développement et Paix. Ils débutent une lettre d'urgence qu'il a remise vendredi soir dernier aux présidents et présidentes de tous les conseils diocésains du Canada.

« Développement et Paix vient de conclure avec l’ACDI une nouvelle entente de 14,5 M$ pour les 5 prochaines années, soit 2,9 M$ par année », annonce-t-il. 

Il faut mentionner ici que de 2006 à 2011, Développement et Paix a obtenu de l'ACDI une subvention de 44,6 M$. L'an dernier, l'organisme gouvernemental, avec lequel Développement et Paix est en lien depuis sa fondation, a versé 8,2 M$ aux programmes qu'appuie l'ONG au Sud et au Nord. Grâce à cette somme, Développement et Paix a pu financer 186 projets de développement dans une trentaine de pays.

Développement et Paix invite ses membres et sympathisants à accroître leur contribution annuelle à la campagne Carême de partage.

Vous trouverez ci-dessous la lettre de Michael Casey. Elle était accompagnée d'une feuille de notes sur les données financières de l'organisme.

Mots clés: