Ramener chez soi le savoir du monde

Dans
23 août 2016
par 
Sam Ath Kim, responsable des publications et des communications, Youth Resource Development Program, Cambodge

Sam est responsable des publications et des communications auprès d’un partenaire de Développement et Paix au Cambodge, le Programme de développement de ressources pour la jeunesse (Youth Resource Development Program -YRDP). Elle a participé au Forum social mondial, en tant que membre de la délégation jeunesse de Développement et Paix, composée de jeunes du Canada et d’Haïti.

Le Forum social mondial (FSM) est une plate-forme mondiale d’échanges d’idées, d’expériences et d’informations sur les changements climatiques, la mobilisation citoyenne suite à la COP21, l’action politique des jeunes, l’égalité entre les femmes et les hommes, les enjeux miniers, etc. En y participant, j’ai pu bénéficier d’un curriculum élaboré par des organisations reconnues de la société civile de partout dans le monde. J’ai aussi pu présenter les activités de mon organisation, YRDP, sur des questions comme les changements climatiques, l’équité entre les femmes et les hommes ainsi que la mobilisation pour la COP21 à un public composé de personnes venues de différents pays. Je leur ai partagé mon expérience cambodgienne et j’ai appris d’elles la manière dont elles abordent ces questions et les succès obtenus.

Sam Ath Kim

En utilisant et en partageant ces connaissances et expériences acquises au FSM, je crois fermement que je peux contribuer à transformer mon pays en un lieu plus pacifique, harmonieux et prospère, ce que tout le monde souhaite.

J’ai aussi eu le grand plaisir de participer à la marche d’ouverture, avec d’autres jeunes et des ONG de partout dans le monde. Cette grande marche envoyait au monde entier le message que nous sommes préoccupés par les changements climatiques, que nous voulons la justice climatique et que nous la voulons maintenant! J’ai joint mes mains à celles d’autres jeunes pour signer la pétition demandant aux Nations Unies d’agir pour le climat.

Ce partage d’expériences si riches et l’apprentissage de nouveaux savoirs, grâce aux conférenciers des différents continents, m’ont aussi permis d’enrichir mon expérience professionnelle. En tant que responsable des publications et des communications, je pourrai partager et appliquer ces nouvelles connaissances et expériences acquises au FSM dans mon travail journalistique. Je comprends maintenant que la sensibilisation à la question des changements climatiques, qu’elle soit formelle ou informelle, doit aller au-delà de l’acquisition de connaissances, elle doit partir du principe que je peux non seulement comprendre la réalité, mais que je peux aussi développer une pensée critique et agir sur cette réalité. Le FSM m’a permis de vivre en réel des discussions et des réflexions avec d’autres jeunes et des conférenciers de plusieurs pays. Cet accès à des informations pertinentes et de sources variées m’aidera à mieux sensibiliser et informer les jeunes de retour au pays.