Réflexion hebdomadaire du 17 mars, Deuxième dimanche de Carême

11 mars 2019
par 
Kathleen Ladouceur, chargée du programme des écoles catholiques de l’Alberta à Développement et Paix
Communauté d'Umuechem
Évangile : Luc 9, 28b-36

Imaginez ce que nous pourrions accomplir... 

Chaque année, les Évangiles du Carême nous parlent d’abord des quarante jours de préparation (voir l’Évangile de dimanche dernier). Après quoi, on nous confirme la divinité du Christ et on nous annonce ce qui doit arriver à Jérusalem.

La Transfiguration confirme que le Christ vient accomplir les Écritures. Sur la montagne, il rencontre Moïse (celui qui a donné la Loi) et Élie (le grand prophète qui a proclamé le seul vrai Dieu). Le visage éclatant de Jésus et son vêtement éblouissant nous donnent un avant-goût de la gloire du Royaume de Dieu.  L’identité de Jésus est promulguée par une voix céleste : « Celui-ci est mon Fils, écoutez-le ». 

Nous pouvons nous reconnaître en observant les disciples: quand ils gravissent la montagne (lieu de la révélation); quand ils s’endorment au moment décisif (à Gethsémani, avant l’arrestation de Jésus); et quand leur échappe l’importance de ce qui se passe sous leurs yeux. (Pierre veut rester sur la montagne et dresser des tentes pour Jésus, Élie et Moïse; il ne sait pas ce qu’il dit. Puis, au moment de redescendre, il se met à parler d’Élie, selon Marc et Matthieu, alors qu’ils viennent de contempler la gloire de Dieu dans la personne de Jésus.)

Dans le récit de Luc, nous relevons un détail qu’on ne trouve ni chez Marc ni chez Matthieu : Jésus, Moïse et Élie parlaient de ce que Jésus allait « accomplir » à Jérusalem. Pas de ce qui allait lui arriver, pas de ce qu’il allait endurer, mais de ce qu’il allait accomplir. Il aura fallu du courage à Jésus pour redescendre de la montagne et affronter ce qui allait venir : la suspicion, la persécution, la torture et finalement la mort. Il savait qu’il devait le faire afin de triompher de la mort pour nous.

À son exemple, nous sommes appelés à redescendre de la sécurité de nos célébrations dominicales pour vivre avec courage l’amour dans le monde. Nous sommes appelés à affronter nos tâches quotidiennes avec amour, à aborder nos sœurs et nos frères avec compassion et à accomplir l’œuvre du Christ en construisant la communauté qu’il a entrevue. 

Voilà qui n’exige pas seulement des actes de charité (donner à manger à ceux qui ont faim, consoler les affligés), mais aussi des œuvres de justice (construire une société axée sur le bien commun; faire passer le bien-être des personnes avant le profit). Cela exige que nous saisissions l’impact des Écritures, l’impact de l’appel du Christ dans notre milieu. Cela exige que nous regardions moins ce qu’il nous en coûtera que ce que nous pouvons accomplir au service de Dieu.

En songeant aujourd’hui aux migrations forcées, nous pouvons faire le lien avec notre vie. Par exemple, un partenaire de Développement et Paix, Social Action, cherche à obtenir justice et réparation pour la communauté d’Umuechem. En 1990, afin de relancer leur communauté appauvrie, les villageois ont organisé une marche pacifique afin de réclamer leur part des bénéfices générés par plus de 30 ans d’exploitation pétrolière sur leurs terres. Leur marche s’est heurtée à la violence des forces de police, ce qui a causé la mort de 300 personnes et la destruction de près de 500 maisons. (Une vidéo en témoigne ici.)

Le prix humain des industries extractives, en ce cas, nous invite à examiner ce que notre style de vie coûte à la Terre et aux pauvres. La justice exige que nous réduisions notre empreinte sur la Terre; que nous sachions nous approvisionner de manière écologique et socialement responsable; que nous reconnaissions le visage de celles et ceux qui ont été blessés, pour assurer leur bien-être. Cela pourra déranger notre confort et nous imposer un mode de vie plus simple. Mais il faut le faire pour que la construction du Royaume de Dieu permette à nos sœurs et nos frères de s’épanouir. 


Une nouveauté du Carême 2019, nos six réflexions hebdomadaires feront le pont entre le texte d’Évangile proposé pour la liturgie dominicale et notre thème de campagne. Elles seront publiées chaque lundi sur notre site internet ou accessibles dans la section RessourcesPartagez le chemin avec nous!


 

À vos crayons!

Pour les familles avec de jeunes enfants, nous vous invitons à découvrir les réflexions hebdomadaires basées sur le texte d’Évangile du Bulletin familial 2019. Chaque réflexion est accompagnée d’une illustration. Cliquez sur l’image pour télécharger l’illustration ainsi que la réflexion de ce dimanche.

 Téléchargez l'image.

 Téléchargez le Bulletin familial 2019.