Réflexion hebdomadaire du 7 avril, Cinquième dimanche de Carême

1 avril 2019
par 
Pascal André Charlebois, animateur à Développement et Paix pour l’Est-du-Québec
Hamda, une réfugiée syrienne au Liban

Dimanche de la solidarité

Évangile : Jean 8, 1-11

Un royaume de justice et de paix

L’épisode de l’Évangile de Jean sur la femme adultère (Jean 8,1-11) nous montre le regard que Jésus porte sur chaque personne. Ce regard manifeste l’ampleur de la miséricorde de Dieu. Jésus ne cherche ni à mettre les accusateurs dans l’embarras ni à accuser la femme adultère. Il fait plutôt prendre conscience aux accusateurs qu’ils ont maintes fois chanté la bonté de Dieu, imploré sa miséricorde et expérimenté son pardon. Jésus ne juge pas la femme. Il l’accepte telle qu’elle est. Il reconnaît sa dignité, la réinsère dans la société et la relève. Il l’invite à un nouveau départ et à regarder l’avenir avec confiance. Le regard que Jésus porte sur cette femme et sur ses accusateurs est le même regard de miséricorde que Dieu porte sur chacune et chacun de nous. C’est ce même regard que nous sommes invités à porter sur les personnes dont nous jugeons les comportements. Goûter la joie de la miséricorde, de la compassion, du pardon et de la réconciliation, voilà la Bonne Nouvelle !

Dans le contexte de la campagne « Partagez le chemin », l’enseignement de Jésus dans cette page d’évangile nous invite à être sensibles au sort de nos sœurs et nos frères forcés de fuir leur foyer à cause de situations hors de leur contrôle. Cet enseignement nous incite à faire preuve de compassion, à dépasser la peur des étrangers et à ne pas les juger. Il nous incite aussi à découvrir le visage humain de la migration en allant à la rencontre de migrantes et migrants pour connaître leur histoire et partager leur chemin. Ces rapprochements nous permettront de créer des liens de vie et d’écrire ensemble une histoire tissée de solidarités. Nous y trouverons une source d’engagement à travailler ensemble pour transformer notre monde en un monde de justice et de paix. Tout au long de ces rencontres, nous découvrirons la présence de Jésus le Christ au milieu d’eux. Un Jésus migrant parmi les migrants, réfugié parmi les réfugiés, sans‑abri parmi les sans-abri.

Au Liban, House of Peace, une organisation soutenue par Développement et Paix – Caritas Canada, crée des liens entre les réfugiés syriens et les membres des communautés libanaises qui les accueillent. Cette organisation, au sein de laquelle les femmes jouent un rôle majeur, travaille à construire une paix durable pour l’avenir des communautés libanaise et syrienne. Des ateliers de formation leur permettent d’acquérir les connaissances et les habiletés nécessaires pour mettre en œuvre des projets qui favorisent la paix sociale au sein de leur propre communauté. Elles allègent ainsi des tensions sociales en traçant un chemin qui mène à la réconciliation et à une coexistence pacifique. Voilà un magnifique exemple d’un vivre-ensemble rendu possible grâce aux dons que nous faisons à Développement et Paix dans le cadre du Carême de partage.

Pour en savoir plus sur le travail de House of Peace, lisez le témoignage de Hamda, une réfugiée syrienne au Liban et voyez sa vidéo témoignage


Une nouveauté du Carême 2019, nos six réflexions hebdomadaires feront le pont entre le texte d’Évangile proposé pour la liturgie dominicale et notre thème de campagne. Elles seront publiées chaque lundi sur notre site internet ou accessibles dans la section RessourcesPartagez le chemin avec nous!

 

 

À vos crayons!

Pour les familles avec de jeunes enfants, nous vous invitons à découvrir les réflexions hebdomadaires du Bulletin familial 2019. Chaque réflexion est accompagnée d’une illustration. Cliquez sur l’image pour télécharger l’illustration ainsi que la réflexion de ce dimanche.

 Téléchargez l'image.

 Téléchargez le Bulletin familial 2019.