Territoires palestiniens: Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien

Dans Urgences
28 novembre 2012
par 
Kelly Di Domenico, agente de communications
Les enfants de la ville de Gaza souffrent de la pauvreté, de l'exclusion et de la peur. Caritas Jérusalem croit que la reconnaissance d'un État palestinien à l'ONU paiera des dividendes de la paix des deux côtés de la frontière. Crédit: Katie Orlinsky/Caritas 2010

Les violences récentes dans la bande de Gaza ont été un rappel brutal de la fragilité de la paix en Terre Sainte. Pris entre deux feux, les civils ont subi des pertes importantes et de nombreux blessés au cours des huit jours de combats. Bien qu'il y ait actuellement un cessez-le-feu, la population continue de subir les conséquences humanitaires de la vie dans une zone de conflit, où la violence peut éclater à tout moment, et où l'insécurité plane constamment comme un frein à la possibilité d'un avenir meilleur.

Le 29 novembre est la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, et représente un moment pour réfléchir aux questions de paix, de justice et de réconciliation dans la région afin que toutes les personnes concernées puissent vivre dans la dignité. Ce jour-là, les représentants palestiniens aux Nations Unies demanderont un vote sur une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies leur permettant d’élever leur statut de non-membre à celui d'observateur.
 
Caritas Jérusalem a publié une déclaration en l'honneur de cette journée. « Laissez-nous, en cette Journée internationale, réaffirmer notre engagement à traduire la solidarité en action positive. La communauté internationale doit aider à orienter la situation vers un accord de paix historique », a déclaré Claudette Habesch, Secrétaire général de Caritas Jérusalem. Caritas Jérusalem mène des programmes d'aide sociale, économique et humanitaire en Terre Sainte, et répond aux besoins soulevés par cette nouvelle crise.

Nous vous invitons à lire la déclaration complète comme un geste de solidarité avec ceux qui vivent cette crise politique et humanitaire.