Un premier pas vers la mise en œuvre de l’Accord de Paris ?

Dans Plaidoyer
26 février 2016
par 
Geneviève Talbot, Chargée de recherche et de plaidoyer

Le 3 mars prochain se tiendra à Vancouver la conférence des premiers ministres, organisée par le premier ministre, pour discuter des futures politiques climatiques du Canada. Cette rencontre constitue une opportunité pour le gouvernement qui pourra ainsi respecter ses engagements pris lors de la COP21 à Paris, en décembre dernier.

À l’approche de cette rencontre importante, Développement et Paix réitère deux de ses demandes adressées au Premier ministre Trudeau à l’automne dernier, soit :

  • mettre à la disposition des populations les plus vulnérables au monde les ressources nécessaires pour s’adapter aux changements climatiques ;
  •  sortir le Canada de l’ère des énergies fossiles et développer un nouveau modèle énergétique et économique qui mise sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. 


Les questions énergétiques, économiques et climatiques mobilisent les Canadiens et les Canadiennes, cependant les populations des pays du Sud sont les premières affectées par les impacts des changements climatiques. Des gestes concrets et ambitieux posés par notre gouvernement permettraient de confirmer le rôle de leader du Canada sur ces questions et auraient un impact positif sur les communautés les plus vulnérables. Toutefois, ces gestes doivent être accompagnés des fonds nécessaires à l’adaptation de ces populations aux effets des changements climatiques qui se font déjà sentir. 


Nous vous encourageons à interpeller le gouvernement afin qu’il place le Canada sur le chemin d’une véritable transition énergétique. Pour aller plus loin, vous pouvez signer dès maintenant :

- le Manifeste de l’Élan global
- la pétition de Lead Now (en anglais seulement)